1. Chirurgie esthétique Marseille : liposuccion le remodelage de la silhouette

    Embellir la silhouette

    La liposuccion aussi connue comme la lipoaspiration amincit et remodèle les zones spécifiques du corps. L’intervention consiste à éliminer les excédents de graisse afin d’améliorer les contours du corps et la proportion.

    Si vous pratiquez régulièrement du sport ou si vous suivez un régime alimentaire, vous pouvez perdre en taux de graisse corporelle. Cependant, sur certaines parties bien spécifiques du corps, comme les fessiers ou les hanches, les amas de graisse sont parfois tenaces.

    La liposuccion vise à éliminer définitivement ces amas de graisse. Les zones du corps ou la liposuccion peut être pratiquée sont les hanches, les cuisses, les fesses, le bras, au niveau de l’abdomen et de la taille. La liposuccion est souvent pratiquée en combinaison avec d’autres interventions de chirurgie plastique, comme le lifting, la réduction mammaire ou l’abdominoplastie.

    L’intervention

    La liposuccion se pratique sous anesthésie générale le plus souvent. De temps à autre, une anesthésie locale convient mieux, si la zone d’intervention est petite, comme l’intérieure des genoux. Durant l’opération, le chirurgien esthétique fera des micros incisions pour aspirer les amas de graisses à l’aide de canules mousses. En fonction de la quantité de graisse à enlever, la liposuccion dure entre 30 minutes à 2 heures.

    La liposuccion coute entre €1500 à €4000 en France, mais les prix varient par rapport à l’expérience et la qualité du service des chirurgiens. Il faut savoir que la liposuccion ne peut être pratiquée que si la peau est de bonne qualité susceptible de se rétracter.

    Après l’opération

    Le temps nécessaire pour récupérer et remettre d’une lipoaspiration varie par rapport à la quantité de graisse retirée du corps et elle est changeante d’un individu à l’autre. Dans tous les cas de figure, il faudra prévoir 2 à 6 jours d’interruption d’activité.

    Les suites et éventuelles complications de la liposuccion vous seront détaillées par le Dr COURBIER durant la consultation et dans les documents qui vous seront fournis.

    La liposuccion ne remplace pas un régime (elle peut par contre y être associée) et d’ ailleurs la perte de poids, même si les volumes retirés sont importants, sera minime.

  2. Rhinoplastie Marseille

    Chirurgie esthétique du visage

    Aussi appelée « chirurgie plastique du nez », la rhinoplastie est l’un des traitements les plus populaires de chirurgie esthétique et plastique à Marseille, en France comme dans le monde entier. L’intervention vise à  aider ceux qui sont insatisfaits de la taille, la forme de leur nez. Les raisons peuvent être esthétiques ou médicaux.

    La rhinoplastie pour qui ?

    Le nez est un élément essentiel pour un ensemble équilibré du visage. Plusieurs personnes considèrent leur nez comme trop large, trop petit ou n’aiment pas la forme. L’intervention elle-même dépend du type de correction dont le nez a besoin, cependant, il existe deux types de rhinoplastie :

    Correctrice

    La rhinoplastie correctrice l’intervention la plus courante chez les patients. Le but de l’opération est purement esthétique, modifier l’apparence du nez pour l’embellir.

    Fonctionnelle

    La rhinoplastie est aussi une solution médicale, en cas de nez cassé ou déformé lors d’un accident par exemple ou lorsqu’un patient présente une gêne respiratoire.

    Dans les deux cas de figure il faut avoir atteint la puberté, c’est-à-dire à partir de 16 ans. Il est souhaitable d’attendre l’âge de 18 ans afin de permettre l’ossification complète du nez. Cette intervention n’est pas prise en charge par la sécurité sociale, hormis quelques cas rarissimes ou le patient souffre d’une gêne respiratoire importante.

    L’intervention

    Au cours de l’opération, le chirurgien esthétique travail le cartilage et l’os du nez pour atteindre le résultat désiré au préalable. L’intervention se passe sous anesthésie générale et dure une heure en générale, toutefois, une hospitalisation de 24 heures minimum est requise. Dans la majeure partie des cas, la cicatrice est cachée à l’intérieure des narines.

    Après l’intervention

    Les mèches sont enlevées le lendemain de l’opération avant la sortie. Les fils sont en général résorbables et tombent tous seuls et des bleus peuvent durer de 1 à 2 semaines (rarement plus).

  3. La chirurgie esthétique de l’homme

    Les chiffres le prouve, de plus en plus d’hommes ont recours à la chirurgie esthétique. Pourquoi donc ? Il faut dire que la chirurgie esthétique a beaucoup évoluée depuis ces dernières décennies. Aujourd’hui la chirurgie esthétique (en général) vise beaucoup plus à affiner des parties bien définies du corps. Le nez, un visage rajeuni, un ventre plat, les raisons sont plus souvent esthétiques. Mais il existe aussi des cas médicaux qui ont recours à la chirurgie esthétique.

    La chirurgie du nez chez l’homme

    Aussi appelée rhinoplastie, la chirurgie du nez vise à embellir la forme et la taille du nez. La rhinoplastie, même si elle est exiguë, peut avoir un changement radical sur l’apparence du visage. Cette intervention est la plus pratiquée en France et dans les grands pays.

    La chirurgie du visage chez l’homme

    Dans le monde des affaires ultra concurrentielles d’aujourd’hui, les hommes portent aussi leur curriculum vitae sur leur visage. La blépharoplastie est l’une des interventions les plus sollicitées chez l’homme. L’intervention consiste à corriger les problèmes de paupières lourdes ou tombantes, pour donner un regard rajeuni.

    Le lifting est aussi une intervention très connues des hommes cinquantenaires. Cette pratique est certes très différente que chez la femme, mais le résultat peut être aussi éblouissant. Les chirurgies du visage sont souvent des interventions très légères et les suites opératoires sont généralement courtes pour ne pas entraver l’activité professionnelle du patient.

    La gynécomastie

    Chirurgie de la gynécomastie ou la chirurgie de réduction mammaire masculine, corrige les seins trop développés ou élargies chez l’homme. La gynécomastie peut arriver à n’importe quel âge chez l’homme, elle est souvent causé par les changements hormonaux, l’hérédité ou encore l’obésité.

    La chirurgie esthétique est la meilleure solution pour le problème de la gynécomastie. Il existe trois types d’interventions pour traiter la gynécomastie; la liposuccion, la mastectomie et une plastie mammaire.

  4. Tout savoir sur la réduction mammaire

     

    La chirurgie de la réduction mammaire est la solution pour l’hypertrophie mammaire. L’opération consiste à réduire le volume et la forme des seins en enlevant de la graisse excédentaire au niveau de la poitrine. En plus soulager l’inconfort associé à des seins trop volumineux, la réduction mammaire aide à affiner la silhouette, ce qui procure un effet de bien-être.

    Pourquoi faire une réduction mammaire

    La réduction mammaire vise à traiter la taille, le poids, la fermeté et la forme des seins. Des seins trop volumineux peuvent causer des douleurs de dos, du cou, irritation de la peau mais surtout des problèmes de posture. Des seins lourds peuvent émettre une pression constante sur les bretelles du soutien-gorge laissant ainsi des empreintes douloureuses sur les épaules. Dans la grande majorité des cas, la réduction mammaire élimine ces problèmes aussitôt.

    D’autre part, le fait d’avoir des seins volumineux peut obstruer à la participation aux sports ou d’autres activités physiques communes. Dans certains cas, surtout quand les seins sont hors de proportion avec la taille et le poids du corps, cela peut provoquer un sentiment d’anxiété. Ce sentiment gênant est le plus souvent perçu chez les adolescentes pourraient se sentir victime des attentions malvenue à des gros seins.

    La réduction mammaire est une solution immédiate pour se sentir mieux dans sa peau et elle peut même être remboursée par la sécurité sociale. La sécurité sociale peut prendre en charge une partie des frais de l’opération si le cas de l’hypertrophie mammaire (HTM) est considérable. Vous pouvez être prise en charge si on enlève plus de 300g par sein.

    A savoir

    • Même s’il n’y a pas de limitation d’âge officiel, il est recommandé d’attendre la puberté et la formation complète des seins avant de se faire opérer.
    • Une consultation pré-opération vous aidera à éclaircir les points importants comme les cicatrices et l’aspect définitif du sein.
    • La durée de l’opération de réduction mammaire est entre 1hr30 et 3hrs.
    • L’intervention se fait sous anesthésie générale.
    • Après l’intervention, une hospitalisation d’un jour ou deux est requise.
    • Un pansement est à refaire (au cabinet) 2 fois par semaine, pendant les 15 jours suivant l’opération.
    • Les cicatrices atteignent leurs aspects définitifs au bout d’un an ou deux.
    • Un arrêt de travail de 3 à jours doit être envisagé pour récupérer au mieux.
    •  Les activités sportives seront possibles deux mois après l’opération.

     

     

    En savoir plus ici et contactez le Docteur Régis Courbier ici.

  5. Augmentation mammaire Marseille : A savoir sur les implants

    Forme des prothèses

    En France comme dans d’autres grands pays du monde, l’augmentation mammaire est une intervention très pratiquée quand on parle de la chirurgie esthétique. Pour beaucoup de femmes l’augmentation mammaire par la pose des prothèses est une solution immédiate, simple et abordable pour avoir une poitrine plus galbée et plus en harmonie avec la silhouette. Que ce soit pour des raisons médicaux ou purements esthétiques, l’augmentation mammaire est la meilleure solution pour retrouver sa féminité.

    C’est quoi exactement les implants mammaire ?

    D’abord, les implants aussi appelés prothèses mammaires existent depuis pas mal de temps, au moins cinquante ans depuis leur mise au point. Les implants mammaires sont composés de d’une envelope eslastomère en silicone et sont remplis de gel de silicone ou de sérum physiologique, les rendants plus assurés que jamais. Les implants sonts utilisées dans 80% des cas pour des embélissements esthétiques et pour les 20% restantes pour des raisons médicales comme le cancer du sein. Des nos jours, les implants mammaires et les prothèses existent en plusieurs formes et tailles pour donner aux seins une forme plus caractérisé.

    Types d’implants mammaires

    Il existe plusieurs formes et types d’implants mammaires. La seule simmilitude c’est que tous les implants ont une enveloppe de silicone, sinon les implants différent selon la forme, le remplissage, la taille, le volume et la surface. Pour ce qui est du remplissage, il y a deux types : le sérum physiologique (à base d’eau salée) ou les implants au gel de silicone. Pour les différentes formes d’implants, les plus utilisés sont les prothèses rondes et ovales. Pour en savoir plus, n’hésitez pas à en parler à votre chirurgien.

    Bon à savoir

    • Les implants n’ont pas de durée de vie définitive, il faudra un jour penser à les changer.
    • Evitez les chirurgiens à bas prix, cela vous évitera de tomber sur des implants qui n’ont pas étés médicalement approuvés.
    • Optez pour un résultal plus naturel et parlez-en à votre chirurgien.
    • Il a été prouvé que la pose de prothèse n’augmente en aucun cas le cancer du sein.
    • L’allaitement est possible après la pose des implants, toutefois il est reccommandé d’attendre la fin de la cicatrisation.
  6. Augmentation mammaire Marseilles : les grandes questions

    À Marseille comme dans d’autres grandes villes européennes, la chirurgie esthétique a le vent en poupe, surtout pour les chirurgies du sein. Plus accessible mais surtout plus assurée que jamais avec les nouvelles technologies utilisées par les praticiens. De plus, la chirurgie esthétique pratiquée aujourd’hui offre un résultat naturel et beaucoup plus personnalisée.

    Se décider pour une augmentation mammaire n’est pas toujours facile et rassurez-vous, vous n’êtes pas la seule à vous poser des centaines de questions avant de vous décider. Vous verrez que beaucoup de ces questions auront des réponses rassurantes, cependant, le résultat final dépendra de votre chirurgien. Il est hautement recommandé d’éviter des chirurgiens à bas-prix pour éviter les mauvaises surprises.

    Quel est l’âge minimum pour une augmentation mammaire ?

    Même si légalement il n’existe pas d’âge minimum pour avoir une augmentation mammaire, il est recommandé d’attendre la formation complète du sein, c’est-à-dire à la fin de puberté, vers 17-18 ans. Cependant, dans quelques cas complexes où la santé de la patience est en cause, une intervention précoce peut être pratiquée.

    Quels sont les risques ?

    Comme toute autre intervention chirurgicale, il y a toujours un risque. Mais, en choisissant un chirurgien esthétique qualifié, vous diminuez considérablement les risques de complications. Parlez à votre chirurgien, de vos pourquoi, vos raisons et demandez des photos. Et selon les études réalisées, une augmentation mammaire n’augmente en aucun cas le risque du cancer du sein.

    Combien ça coute ?

    Une augmentation mammaire de qualité coute entre 2500 et 5000 euros (y compris les prothèses). Tout dépend du chirurgien, ses qualifications, son expérience et la qualité de prothèses utilisée.

    Comment se passe l’opération ?

    Habituellement, une hospitalisation de 24 heures minimum est nécessaire et l’anesthésie est de type général. Dépendant du type de prothèse mammaire, l’intervention peut durer entre 1 à 2 heures et un drainage est mise en place juste après.

    Après l’opération ?

    • Des douleurs se feront ressentir quelques heures après l’intervention, ce qui nécessitera des calmants.
    • Il faudra renouveler les pansements 2 fois par semaine pendant 15 jours.
    • Il ne faut pas faire d’efforts avec le bras comme conduire et les activités sportives pendant les deux premières semaines.
    • Un soutien-gorge et un sangle spécial devra être portée un mois suivant l’opération.
    • Même si chaque cas est différent, une bonne semaine de récupération est requise et si votre travail requiert un quelconque effort physique incluant le bras, un temps d’arrêt de 3 à 4 semaines est recommandé.
    • Les cicatrices s’atténuent après six mois et le sein prend son aspect définitif qu’après 1 à 2 ans.
    • Les prothèses n’ont pas de durée de vie prédéfinis. Une mammographie numérisée (réalisée chaque 2 à 3 ans) aidera à déterminer quand il faudra changer les implants.

     

    Pourrais-je allaiter après une augmentation mammaire ?

    Oui, le port des prothèses n’affecte en aucun cas le bon déroulement d’une grossesse ultérieure. Néanmoins, il est conseillé d’observer un délai de quelques mois entre la cicatrisation complète et un allaitement.

    Si vous avez d’autres questions, n’hésitez pas à les décrire en commentaire.

  7. Prothèses mammaires

    L’intervention

    L’utilisation d’implant mammaire correspond à une augmentation mammaire grâce à la mise en place d’un implant sous la glande mammaire. L’implant mammaire peut se mettre en arrière de la glande mammaire sur le muscle pectoral ou en arrière de ce même muscle directement contre le thorax.

    Les cicatrices sont généralement courtes (5cm environ) pour permettre l’introduction de l’implant.

    Il faut 8 jours environ pour que les douleurs au niveau du thorax s’estompent. Celles-ci sont calmées par des antidouleurs. Certains gestes de la vie quotidienne comme porter des charges lourdes sont à éviter pendant cette période.

    Comment choisir ses implants mammaires ?

    Ce choix se décide entre la patiente et son chirurgien. Le chirurgien plasticien doit la conseiller sur la taille de la prothèse en prenant en compte sa morphologie pour un résultat naturel.

    Lors de la consultation le chirurgien proposera à sa patiente d’essayer différentes tailles d’implant mammaire qu’elle pourra tester en les plaçant dans un soutien gorge spécialement conçu pour. Il permettra ainsi à la patiente d’avoir un aperçu du volume qui conviendra le mieux à sa silhouette.

    Quels implants mammaires choisir ?

    Il existe des implants mammaires de deux différentes sortes :

    – l’implant mammaire à base de gel de silicone : réintroduit en 2001 après avoir été interdit en 1992 suite à la publication de rapports qui évoquaient un lien possible entre implant mammaire et développement de maladies auto-immunes. Cette éventualité n’ayant jamais été prouvée, l’implant mammaire à base de silicone a été autorisé à nouveau et il est désormais le plus utilisé actuellement en France.

    En effet, bon nombre de chirurgiens conseillent cette matière qui permet d’obtenir au toucher une sensation beaucoup plus naturelle des seins. Cependant l’implant mammaire à base de silicone nécessite un suivi clinique et radiologique très rigoureux. Il est vrai que seule une radio peut détecter une éventuelle fuite de silicone.

    – implant mammaire à base de sérum physiologique, soit de l’eau salée, sa durée de vie est plus courte (7 à 8 ans contre 12 à 15 ans pour ceux en silicone).

    Certains chirurgiens trouvent que le sérum physiologique rend un résultat moins naturel et présente un risque de rupture ou de dégonflement beaucoup plus élevé.

    En France, c’est ainsi le silicone qui est privilégié dans les opérations de chirurgie esthétique. 99% des implants mammaires actuels sont à base de silicone.

     

    Il existe également différentes formes d’implants: l’implant mammaire dit de forme « anatomique » et l’implant mammaire de forme ronde. Le choix de la forme se fera en fonction de votre silhouette et de vos souhaits.

    – l’implant mammaire dit de forme « anatomique » ou « en goutte d’eau ».

    L’avantage de cette forme de prothèses est de donner un aspect naturel puisque elle ne se fait qu’en silicone. Le défaut de ce type d’implant mammaire ? Le risque de rotation de l’implant.

    – l’implant mammaire de forme ronde : son avantage est qu’il ne tourne pas et donne du volume à votre poitrine tout en accentuant l’effet pigeonnant de votre décolleté.

    Quels sont les risques pour des implants mammaires ?

    Deux risques sont principalement recensés :

    – les hématomes : ils peuvent nécessiter une intervention chirurgicale mais sont sans conséquence pour les implants mammaires.

    – l’infection : le risque d’une infection reste très faible (moins d’1% des cas) mais est problématique puisqu’elle nécessite le retrait des implants pour au moins 6 mois. Après cette période, il sera possible de se faire ré-opérer dès que la zone sera parfaitement cicatrisée.

    A savoir sur les implants mammaires

    Ils sont inoffensifs pour les seins. Les implants mammaires n’exposent pas davantage les femmes au cancer du sein et n’empêchent pas le dépistage du cancer par mammographie ou échographie.

  8. Chirurgie esthétique Marseille : hypertrophie et la réduction mammaire

    L’hypertrophie mammaire se définit par une poitrine dont le volume est trop important ou disproportionné. L’Hypertrophie mammaire (HTM) s’accompagne en général d’une PTÔSE du sein et une aréole trop basse. Des seins trop volumineux peuvent causer des douleurs au cou, au dos et présenter d’autres symptômes physiques comme la difficulté pour marcher ou s’accoutrer. Plus une intervention réparatrice qu’esthétique, la réduction mammaire est le moyen le plus efficace pour soulager ces douleurs souvent accompagnées par une gêne psychologique. L’intervention ne comporte pas de grands risques de complications et la plupart des femmes qui se font opérer d’une réduction mammaire sont très satisfaits du résultat. Cependant, la réduction mammaire est une intervention chirurgicale majeure, avant de vous lancer, découvrez les avantages, des rares risques de complications et tout ce dont implique le rétablissement.

    Bien se préparer

    Il faut avoir au moins 17 ou 18 ans pour pouvoir être opérée d’une réduction mammaire. Il n’y a pas de limite d’âge pour l’intervention, mais 18 ans est l’âge où le développement mammaire est terminé.
    • Lors de la consultation préalable à l’intervention, n’hésitez pas à discuter avec le chirurgien au sujet de vos antécédents médicaux et d’autres problèmes émotionnels que vous avez affaire à l’égard de votre poitrine.
    • Afin d’éviter toute complications, il est recommandé d’attendre la fin de toute grossesse avant d’être opérée d’une réduction mammaire.
    • La réduction mammaire est prise en charge par la sécurité sociale, mais pas dans tous les cas. Un remboursement (une partie du coût totale) est possible si plus de 300 g par sein est enlevée pendant l’intervention.

    L’opération

    • Aucune consommation d’alcool dans les 48 heures précédant l’intervention.
    • Pour le bon déroulement de l’opération, enlevez tous les bijoux et piercings.
    • L’opération se déroule sous anesthésie générale.
    • En générale, l’opération dure en 1hr30 à 3hrs dépendant des cas.
    • Le chirurgien va enlever l’excès de peau, de tissus et de gras de vos seins et enfin repositionner le mamelon.

    Les suites opératoires

    Dépendant des cas, une hospitalisation de 24hrs à 48hrs est requise.
    • Après 48hrs le premier pansement est remplacé par une un soutien-gorge médical.
    • Les douleurs peuvent être ressentis, mais des calment vous sera prescrite.
    • Prévoyez que quelqu’un vous conduise à la maison. Evitez de prendre le volant ou toute autre activité qui requiert un mouvement de vos bras.
    • Les cicatrices sont en générale en forme de « T » inversé et atteignent leurs aspects définitifs après un ou deux ans.
    • La forme est le volume définitif du sein après le sixième mois.
    • Après l’opération, une convalescence et un arrêt de travail d’une durée de 10 jours est recommandé.
    • Aucune activité sportive pendant les deux mois suivant l’opération.

    En savoir plus ici

  9. Chirurgie esthétique pour homme

    La beauté, comme toute bonne chose dans la vie, ne va pas à sens unique ! Les hommes s’y mettent aussi. Désireux de rester en consonance avec eux même, les hommes sont plus que jamais soucieux de l’image qu’ils projettent.

    La fin d’un tabou ?

    Autrefois, quand un homme prenait soin de lui, l’image projetée n’était pas très viril et l’élégance masculine faisait sujet de moqueries. Aujourd’hui plus de 10% des interventions de chirurgie esthétique pratiquées concernent les hommes, quelque part l’eau est passée sous le pont.

    La chirurgie esthétique aide l’homme à projeter une image dynamique, jeune et conforme à ce que la société actuelle demande. Pour certains hommes et pères de familles, le travail c’est 10 à 12 heures par jour,donc quasiment impossible d’envisager de faire du sport !

    Alors si la chirurgie esthétique permet de gagner quelques années en élégance, beaucoup d’hommes font le pas ! Les chiffres parlent d’elle mêmes, selon les études, en moins de deux décennies la proportion d’homme ayant recours à la chirurgie esthétique est passé de 5% à 15%.

    Les interventions les plus prisées par les hommes

    Même si c’est le même domaine, les interventions de chirurgie esthétique pour homme sont très différentes à celles des femmes. En France comme dans d’autres pays du monde, voici les interventions de chirurgie esthétique les plus pratiquées sur les hommes !

    Rhinoplastie

    La rhinoplastie est une intervention qui a pour objectif de remodeler le nez pour donner la forme souhaitée. La rhinoplastie l’intervention la plus pratiquée en France et les chiffres se conjuguent au masculin aussi désormais. Cette opération peut donner beaucoup d’éclat en harmonisant le nez avec les autres parties du visage. Situés à l’intérieure, les cicatrices pour la rhinoplastie sont invisibles.

    Calvitie

    Plus un problème masculin, la greffe des cheveux représente une partie importante de la chirurgie esthétique pour homme. La calvitie touche principalement les hommes de 35 à 50 ans. La solution ; la greffe des cheveux, une solution efficace, durable, esthétique et surtout très discrète. Certes la greffe de cheveux est une peu couteuse (entre 2000 à 6000 euros) mais c’est la solution la plus assurée actuellement au monde.

    L’otoplastie

    L’otoplastie est une intervention qui permet un repositionnement ou un remodelage des oreilles décollées disgracieuses ou hypertrophiées. L’opération peut concerner une seule oreille mais la plupart des fois elle est bilatérale.

    Blépharoplastie

    La blépharoplastie aussi connue comme la chirurgie du regard consiste à faire disparaitre l’aspect fatigué du regard. Plusieurs hommes surtout en atteignant la quarantaine ont recours à la chirurgie esthétique pour retrouver un regard rajeuni.

    La blépharoplastie est une intervention indépendante des autres parties du visage sans aucune modification de la forme des yeux. Seuls les poches et les hernies graisseuses et quelques fois les paupières supérieures alourdies par un excédent de peau seront modifiées.

    Conseils

    Choisissez un chirurgien esthétique qualifié avec de l’expérience pour toute intervention. Plusieurs praticiens low-cost proposent des services très dangereux. Pour choisir votre chirurgien esthétique, renseignez-vous sur les blogs et forums avant de prendre rendez-vous.

  10. Prothèses Mammaires : conseils d’un chirurgien esthétique à Marseille

    Implant mammaire, Courbier Eesthétique

    La chirurgie esthétique des seins est l’une des interventions les plus prisées par les femmes en France (AP Photo / Courbier Esthétique)

    Si vous comptez bientôt avoir vos implants ou prothèses mammaires, alors, comme toutes les femmes, vous vous posez pas mal de questions. Vous cherchez des avis et des conseils pour votre opération ? Sachez que vos recherches actuelles sont déjà la preuve que vous vous investissez pour bien réussir la pose de vos prothèses ou d’implants mammaires.

    Cet article est pour vous qui comptez prochainement vous faire opérer, quelle qu’en soit la raison : esthétique, seins tubéreux, malformation, allaitement ou encore perte de volume suite à un amaigrissement.

    Voici toutes les réponses à vos questions, les étapes de l’opération ainsi que les précautions ou dispositions à prendre après l’intervention. Ce document vous apportera tous les éléments d’information essentiels pour vous aider à prendre votre décision pour une augmentation mammaire.

    Aujourd’hui, plus que jamais, les femmes font confiance à la chirurgie esthétique pour soigner l’apparence, la forme ou le volume de leurs seins. Avec beaucoup plus d’expérience, d’encadrement et d’avancée technologique que dans les années 1990, le chirurgien esthétique d’aujourd’hui peut opérer avec beaucoup plus de certitude.

     

    Les raisons pour une chirurgie esthétique des seins

    La pose d’implants ou de prothèses pour l’augmentation mammaire est l’intervention de chirurgie esthétique et plastique la plus pratiquée en France après la liposuccion. Plusieurs raisons poussent les femmes à consulter pour une augmentation du volume des seins par la pose des prothèses.

    Même si chaque patiente est différente, les raisons les plus répertoriées sont un allaitement maternel difficile, ptose mammaire, amaigrissement subit, vieillissement, agénésie mammaire, seins sous-développés, le sein tubéreux ou l’aspect purement esthétique.

    L’image et le statut de la femme ont beaucoup évolué au sein de la société indépendamment de leur apparence physique, mais, certaines femmes touchées par ces problèmes peuvent se sentir embarrassées et souhaitent avoir une apparence plus commune.

    Bienfaits notés après chirurgie esthétique des seins

    Vous rêvez que vos seins retrouvent les galbes de leur jeunesse ? Quoi espérer après une augmentation mammaire ?

    Les seins prennent une place importante dans l’équilibre d’une femme. C’est le premier signe de maturité et c’est aussi le symbole de maternité, ce qui joue un rôle déterminant la stabilité de la vie de couple.

    Autres que les raisons médicales, l’augmentation mammaire par la pose des prothèses présente plusieurs bienfaits. La femme se sent plus heureuse et moins soucieuse de son apparence physique engendrant une attitude beaucoup plus positive.

    Plusieurs patientes ressentent une hausse de confiance en soi, projetant ainsi une image corporelle positive. Se sentant plus à l’aise, plus féminine, ce qui procure un sentiment de bien-être.

    La plupart des patientes estiment voir une hausse considérable en ce qui concerne leur vie sexuelle.

    Complications éventuelles

    Comme toute autre opération de chirurgie, il y a toujours un risque de complications, même si le risque est minime. Les risques, dans le plus souvent des cas, sont liés à l’anesthésie et non pas à l’intervention. Concernant l’anesthésie, une consultation préopératoire est obligatoire, ce qui aidera le médecin anesthésiste à déterminer si la patiente porte des risques anesthésiques.

    En ce qui concerne l’intervention, en choisissant un chirurgien plastique reconstructrice et esthétique qualifié, vous minimisez les risques de complications, sans pour autant les éliminer complètement.

     

    Augmentation mammaire par prothèses

    C’est une intervention chirurgicale par la pose de prothèses ou d’implants mammaires dont le but est de remodeler ou modifier l’apparence de la poitrine. Les prothèses sont utilisées pour modifier la taille, la forme et la texture de la poitrine de la femme.

    Est-ce que je dois faire une chirurgie esthétique du sein ?

    Une chirurgie esthétique des seins par la pose d’implant ou de prothèse est envisageable pour vous dans les cas suivants :

    • Un allaitement maternel difficile après une grossesse peut rendre les seins plus tombants ou moins fermes.
    • En raison d’une perte de poids, les seins  sont devenus plus petits.
    • Seins asymétriques- les seins sont de forme et/ou de volumes différents.
    • Si les seins ne correspondent pas à la morphologie d’une personne.
    • Avoir des seins tubéreux dus à une malformation génitale.
    • Personne souffrant d’une agénésie mammaire ou de l’absence des seins
    • Raison esthétique.
    • Reconstruction mammaire suite à une mastectomie dans le cas du cancer du sein.

    Dans tous les cas de figure, la personne doit être en bonne santé, démontrer une attitude positive et surtout d’avoir des attentes réalistes. La chirurgie esthétique des seins par la pose de prothèses est une intervention très pratiquée, c’est la meilleure solution pour une augmentation mammaire.

    Les types de prothèses

    Toutes les prothèses ont une enveloppe en élastomère de silicone (dont la surface est rugueuse), c’est le produit de remplissage qui est différent. Seules deux alternatives au gel de silicone sont autorisées en France à ce jour :

    Sérum physiologique

    Le sérum physiologique est formé d’eau salée, dont le corps humain y est constitué à 70%. Ce type de prothèse mammaire peut être « pré remplis » en usine ou gonflée par le chirurgien pendant l’intervention. L’utilisation de ces prothèses a connu une nette régression du fait que leur contenu liquide et non gélatineux a une consistance peu naturelle qui peut produire des « plis » perceptibles au toucher, voire même visible. Les prothèses physiologiques ont aussi un taux de rupture beaucoup plus importante que les prothèses remplies en gel de silicone.

     

    Hydrogel

    Ces prothèses en gel de silicone sont les plus utilisées par les praticiens en raison de leurs finitions plus naturelles et leur sureté. Le plus avec les prothèses en gel de silicone c’est qu’ils donnent au sein une forme personnalisée et donc plus naturelle. Le contenu ou le gel aqueux est composé majoritairement d’eau gélifiée par un dérivé de cellulose. Avec une constitution beaucoup plus naturelle que le sérum physiologique, le gel en silicone ne risque pas de couler en cas de rupture de la prothèse.

    Les formes des prothèses

    Les prothèses mammaires sont très différentes les uns des autres. Plusieurs formes, tailles et textures sont disponibles pour offrir une finition plus personnalisée. Il existe deux formes principales de prothèses :

    La prothèse ronde

    Ce type de prothèse est approprié pour les femmes qui souhaitent avoir un aspect bombé de leurs seins. Le volume du sein est augmenté dans l’ensemble de sa hauteur et sa largeur et donc, très projetée vers l’avant. Outre l’aspect très jeune et bombé, les prothèses rondes peuvent être un peu lourdes à porter.

    La prothèse anatomique

    Les prothèses anatomiques ont la forme d’une goutte d’eau. Très à la mode, ce type de prothèse est conçu pour évoquer la forme naturelle d’une poitrine. Elles sont assez plates au niveau de la partie haute et se gonflent à la partie basse. Cette prothèse donne un sein un peu plus projeté à la partie basse, produisant un sein symétrique et légèrement tombant. Les prothèses anatomiques sont très intéressantes en reconstruction mammaire, car elles permettent de refaire les seins tout en gardant un aspect naturel, tant réclamé.

    En définitive, vous avez plusieurs types de prothèses, le choix de vos prothèses se fera selon vos attentes et après longue discussion avec le docteur. Il faut savoir qu’en choisissant vos prothèses, vous devez être réaliste et trouver des implants qui s’accorderont avec votre morphologie.

     

    Le choix de la cicatrice

    Types de cicatrices

    Des cicatrices moins visibles, moins douloureuses, il y a 3 types de cicatrices majeures. (AP Photo / Courbier Esthétique)

    En fonction des attentes et des prothèses choisies, le choix de l’emplacement de la cicatrice est aussitôt envisageable. Si la forme du sein est normale et l’aréole est en bonne position, trois possibilités de cicatrices sont disponibles :

    Sous mammaire

    Fréquemment utilisée en augmentation mammaire, cette cicatrice est faite dans le pli cutané et reste bien dissimulé sous le sein. Cette incision sous le sein offre une très bonne visibilité de la loge au chirurgien, ce qui rend l’intervention plus précise. La cicatrice sous mammaire cependant, peut-être visible quand la patiente est en position allongée ou lorsque le bras est levé, mais elle reste intéressante si le sein est tombant.

    Axillaire

    Cette cicatrice située sous le bras, dans le creux axillaire permet d’obtenir une augmentation mammaire sans cicatrice au niveau de la poitrine. Cette option présente toutefois quelques inconvénients car, l’intervention est plus délicate et donc plus longue. Cette incision est aussi à éviter pour les femmes qui aiment porter des tenues sans manches.

    Péri-aréolaire

    L’incision sera faite sous le mamelon, offrant une cicatrice très discrète car elle se trouve sur la partie inférieure de l’aréole, là où la peau est pigmentée. Cette cicatrice offre une bonne visibilité de la loge destinée à accueillir la prothèse mammaire. Intéressante en termes de sécurité pour la patiente.

    L’intervention

    À l’aide d’un marqueur chirurgical, le docteur va identifier certains points de repère sur le sein. Cela garantit pose de l’implant approprié et la symétrie.

    La pose des prothèses se fait sous très peu de temps, une heure sous anesthésie générale. L’opération consiste à introduire les prothèses vers la loge précédemment réalisée en passant par les incisions. Le choix du placement de la prothèse se fait lors des consultations préalables à l’intervention et en fonction de l’anatomie de la personne. Pour quelqu’un de mince par exemple, la prothèse sera placée derrière le muscle pour un résultat encore plus naturel.

    Une fois les prothèses en place, l’incision est cousue et recouverte d’un pansement en forme de soutien-gorge. Dans un premier temps, il y aura des lignes d’incisions assez évidentes, mais celles-ci disparaîtront sous peu.

    Les suites post-opératoires

    • Les premières heures suivant l’intervention, des douleurs peuvent se faire ressentir, mais en général, la douleur est très bien tolérée à l’aide de calmants
    • Un soutien-gorge spécial devra être porté pendant les six semaines suivant l’opération.
    • L’utilisation excessive de vos bras et de la poitrine peut causer une irritation et des saignements, à éviter
    • La cicatrisation est obtenue au bout de dix jours
    • Les pansements sont à renouveler chaque 15 jours
    • Dans certains cas, des légères ecchymoses peuvent être présentes, mais elles disparaissent après une semaine environ
    • Le résultat est visible immédiatement, mais le sera pleinement au bout de deux ou trois mois
    • Il faut prévoir une bonne semaine de récupération après l’intervention avant de reprendre le travail
    • Si votre travail est assez physique ou requiert une quelconque activité avec le bras, prévoyez au moins trois semaines de repos.
    • Évitez de prendre le volant pendant les semaines suivant l’opération
    • Les activités sportives peuvent reprendre au bout d’un mois à six semaines

     

    Les questions fréquentes

     

    Est-ce dangereux pour la santé ?
    Non, plusieurs études prouvent que porter des prothèses mammaires ne nuit pas à la santé et en aucun cas n’augmente le risque de cancer du sein.

    Peut-on allaiter un enfant en portant des prothèses ?
    Oui l’allaitement est parfaitement possible avec des prothèses mammaires. Toutefois, il est conseillé d’attendre un an après l’opération pour allaiter un enfant.

    C’est douloureux ?
    Des douleurs peuvent être ressenties pendant la première semaine succédant l’intervention. Le degré de douleur dépendra de la position de la prothèse mais, en règle générale elle est très bien gérée par les antidouleurs prescrits.

    Combien ça coute ?
    Même si le prix varie de chirurgien à chirurgien, il faut prévoir entre 4000 à 6000 euros pour une augmentation mammaire. Évitez surtout les chirurgiens à prix bas, ils opèrent en masse et le résultat est souvent standard et non pas personnalisé. Choisissez plutôt un chirurgien de l’ordre national des médecins avec expérience qui opère dans un cabinet ou clinique spécialisé.

    Est-ce que c’est remboursé par la sécurité sociale ?
    Non, toute opération d’augmentation mammaire n’est pas prise en charge par la sécurité sociale. Il existe quelques cas très spécifiques où une prise en charge peut avoir lieu comme une asymétrie majeure ou encore une agénésie mammaire par exemple.

    La prothèse dure combien de temps ?
    À ce jour, aucune prothèse n’est définitive. Elles s’usent avec le temps, dix ans en moyenne, parfois un peu plus. Il faudra donc penser à les changer.

    Bon à savoir

    La chirurgie esthétique des seins par la pose des prothèses mammaires est très pratiquée en France. Autrefois, le sujet était même tabou, mais, de nos jours, cette intervention est devenue très courante, pour ne pas dire qu’elle s’est démocratisée !

    Que ce soit pour évincer ses complexes, retrouver confiance en soi ou encore pour des raisons médicales, la chirurgie répond aux besoins des femmes tout en restant réaliste. De nos temps, il n’est plus question de voir la chirurgie esthétique comme un cliché, ou l’image des stars hollywoodiennes aux seins démesurés.

    La femme moderne cherche une poitrine plus naturelle, en forme de goutte d’eau ainsi que des petites améliorations des différentes parties du corps et non pas tout changer.

    Si vous pensez que vous répondez à ces critères, vous êtes probablement une bonne candidate pour une augmentation mammaire. Prenez rendez-vous avec un chirurgien esthétique qualifié dans votre région et si vous êtes du sud, le Docteur Régis Courbier est l’un des tous meilleurs de Marseille.

phpml Engineering