Category: Chirurgie sein

  1. Combien coûte une augmentation mammaire

    C’est souvent la question après qu’on se décide pour une augmentation mammaire à Marseille comme un peu partout. Le coût moyen en France de la chirurgie d’augmentation mammaire a diminué ces dernières années.

    D’année en année, la chirurgie devient plus sûre et est beaucoup plus accessible. Les prix de l’augmentation mammaire peuvent varier en fonction de facteurs tels que la ville, l’hôpital choisi, les implants mammaires sélectionnés, l’anesthésie, les médicaments et les soins postopératoires.

    Les honoraires de chaque chirurgien peuvent varier en fonction de son expérience, de sa demande et de sa compétence. Toutefois, pour avoir une idée si cette chirurgie vous est accessible, voici une estimation du prix des interventions liées à l’augmentation mammaire.

    Consultation d’augmentation mammaire 25 à 100 €
    Consultation anesthésiste Gratuit à 100 €
    Augmentation mammaire par implant 3500 à 5000 €
    Implants mammaires en mousse de polyuréthane 4100 à 5500 €
    Bas de contention 35 à 60 €
    Soutien-gorge de contention Gratuit à 100 €
    Retrait de prothèses mammaire 2500 à 3500 €

    Prix augmentation mammaire à Marseille

    L’augmentation mammaire se fait par une chirurgie plastique qui vise à augmenter le volume du sein. Cette procédure est l’une des plus demandées en France, principalement chez les femmes âgées de 18 à 45 ans qui souhaitent améliorer l’apparence de leurs seins. Il existe principalement deux moyens pour augmenter la surface, l’un avec l’utilisation de prothèses et l’autre avec une injection de graisse autologue ou des produits de remplissage biocompatibles.

    Les chirurgies du seins c’est la spécialité du Dr. Courbier, chirurgien esthétique à Marseille. Pour en savoir plus sur combien coûte une augmentation mammaire, il faut comprendre l’intervention. Comme vous pouvez l’imagine le prix d’une augmentation mammaire va dépendre de plusieurs facteurs. Voici les principaux:

    1. L’expérience du chirurgien

    Le plus important des facteur pour le prix et surtout le bon déroulement de votre augmentation mammaire va dépendre du chirurgien et de son expertise. Le choix d’un chirurgien esthétique est très important et il faut bien prendre le temps de choisir le praticien qui saura vous proposer le résultat souhaité tout en gardant le côté naturel.

    Le Dr. Régis Courbier est l’un des praticiens les plus expérimentés de sa génération. Voici son profile:

    TITRES

    • Qualification en chirurgie plastique reconstructrice et esthétique par l’ordre des médecins (n°1314466).
    • Accréditation HAS.
    • Ancien Interne Médaille d’Or des Hôpitaux de MARSEILLE.
    • Ancien Assistant des Hôpitaux de MARSEILLE.
    • Chef de Clinique à la Faculté de MARSEILLE.
    • Chirurgien de l’Hôpital Saint Joseph.
    • Membre de la SOFCEP (Société Française de Chirurgie Esthétique Plastique).
    • Membre de la SOFCPRE (Société Française de Chirurgie Plastique Réparatrice Esthétique).
    • Membre de l’AMCEP (Association Méditerranéenne  des Chirurgiens Esthétique Plasticiens).
    • Membre de la SAMCEP (Société Avancée de Médecine et de Chirurgie Esthétique et Plastique).
    • Membre de l’ISAPS (International Society of Aesthetic Plastic Surgery).

    DIPLOMES

    • Diplôme du Collège Français de Chirurgie Plastique Réparatrice et Esthétique.
    • Diplôme Supérieur d’Université de Recherches Microchirurgicales.
    • Diplôme d’Etudes Médicales Relatives à la Réparation juridique du dommage corporel.
    • Diplôme de Certificat d’Études Spéciales de Chirurgie Maxillo Faciale.

    2.La situation du cabinet ou clinique

    L’emplacement du cabinet ou la clinique joue aussi un rôle important dans le prix des chirurgies plastiques. Les plus grand chirurgiens opèrent souvent dans les plus grandes villes comme Paris, Marseille ou Lyon.

    Les cabinets dans ces régions sont souvent équipés avec la dernière pointe de la technologie. Le scalpel est aujourd’hui associé avec les technologies de pointe comme la simulation en 3D des seins pour un résultat plus naturel. Nouvelles technologies ne veut pas dire couteux, mais elle est souvent associé avec le niveau de service que vous allez recevoir.

    3.Vous

    Il est facile de l’oublier, mais le prix d’une augmentation mammaire dépends aussi de vous et de vos attentes. Cette chirurgie est traitée cas par cas. Une augmentation mammaire peut être pratiquée en utilisant une ou une combinaison de plusieurs techniques.

    Dans tous les cas, il est important de discuter avec votre chirurgien lors des consultations préopératoires. C’est le moment pour parler de vos attentes, les raisons derrière cette chirurgie, ou encore des problèmes de santé, si vous en avez. Un bon chirurgien trouvera toujours la meilleure technique pour le résultat souhaitée. Parlez-en à votre chirurgien

    4.Les produits utilisés

    Comme vous le savez, il existe plusieurs types de prothèses, aussi appelés implants mammaire. Même si nous utilisons les meilleures prothèses sur le marché, il faut savoir que toutes les prothèses n’ont pas les mêmes prix. Dans certains rares cas, il vous faudra peut être un implant particulier.

    Ce point est tout aussi applicable pour les anesthésies. Certains cliniques de chirurgie esthétique proposent des consultation anesthésie gratuites, tandis que cette même consultation peut aller jusqu’à 100 euros dépendant de l’établissement.

    5.Les médicaments

    Les prescriptions de calmants s’ajoutent aussi au compte de prix de l’augmentation mammaire même si le coût reste relativement bas. Il vous faudra aussi compter l’achat de soutien-gorge de contention ou tout autre accessoire jugé nécessaire après l’intervention.

    6.Les soins post-operatoires

    Les soins post-opératoires sont souvent offertes, mais pas tout le temps. Certains cabinets affichent un prix pour les soins post-opératoires.

    L’augmentation mammaire, combien ca coute finalement?

    Le prix de l’augmentation mammaire peut être augmenté par des facteurs tels que l’expérience du chirurgien plasticien, la reconnaissance de la clinique ou la zone géographique où la procédure est pratiquée.

    En particulier avec cette chirurgie, le prix peut également être influencé par le degré de complexité de la procédure pour chaque patient et la technique utilisée, par exemple, si c’est par injection de graisse autologue, le prix sera plus bas que si c’était par placement des implants mammaires.

    Une autre variante du prix en ce qui concerne l’augmentation mammaire avec des prothèses, sont les voies d’implantation qui peuvent être sous-mammaires, aréolaires ou axillaires.

    Le coût est toujours une considération dans les chirurgies électives. Les frais facturés par un chirurgien pour une augmentation mammaire peuvent varier en fonction de son expérience, du type d’implants utilisés et de l’emplacement géographique de son cabinet. De nombreux chirurgiens proposent des plans de paiement à leurs patients, alors n’hésitez pas à demander. Contactez le Dr. Courbier, chirurgien esthétique à Marseille, pour vous accompagner dans votre choix.

    https://courbier-esthetique.com/fr/
  2. Lifting des seins Marseille

    lifting mammaire avant et apres

    L’âge, la perte de poids, la grossesse et l’allaitement font que la force de gravité agit sur le sein d’une femme. Cet affaissement, cette flaccidité ou cette chute sont très fréquents au fil des ans dans le cas des seins moyens ou volumineux. Ce problème peut également survenir après une grossesse ou après un allaitement difficile. La possibilité de repositionner les seins à leur emplacement optimal est le but lifting des seins aussi connue comme la mastopexie, une opération réalisée pour élever les seins dans le cas où ils ont décollé (ptose du sein).

    Le lifting des seins à Marseille est pratiqué par le spécialiste en chirurgie plastique, reconstructive et esthétique, le Dr. Régis Courbier. Il s’agit d’une technique chirurgicale très reconnaissante dans laquelle les femmes retrouvent confiance en elles-mêmes lorsqu’elles voient leur poitrine rajeunie, avec plus de plénitude, plus de symétrie et ce résultat améliore aussi la silhouette.

    En fait, la mastopexie est souvent associée à une augmentation de volume avec les implants mammaires puisque le sein est vide, ou à une mammoplastie de réduction dans les cas où le sein est trop gros. Ainsi, pour le côté esthétique on peut améliorer le décolleté des femmes, dans le premier cas, et obtenir un résultat plus harmonieux et esthétique, dans le second cas.

    Opération et récupération

    La durée de cette opération dépend beaucoup de chaque cas, mais on peut en dire entre 1 et 2 heures. C’est généralement une intervention peu douloureuse et ambulatoire dans certains cas qui permet une guérison rapide du patient, avec une reprise de la vie active entre 5 et 7 jours plus tard.

    En fonction du degré de chute et de flaccidité thoracique, les excès de peau doivent être corrigés par des incisions déguisées au fil du temps, devenant insignifiantes même pour le patient, bien qu’elles nécessitent un traitement de soin simple au cours de la première année. Cependant, ce n’est pas une préoccupation majeure pour les femmes de voir leur poitrine plus esthétique et rajeunie.

    Avant l’opération de correction de ptose mammaire : choix de la technique

    • Lorsque la ptôse est peu importante et qu’elle s’associe à une demande d’augmentation de volume, il est parfois possible de la corriger par une simple mise en place d’implants mammaires, avec une rançon cicatricielle minimale (cf. fiche d’information sur les prothèses mammaires)
    • Au-delà d’un certain degré de ptôse, il est nécessaire de réséquer et retendre de la peau ce qui provoque des cicatrices :
    • Le plus souvent, la cicatrice à la forme d’un « T » inversé.
    • En présence d’une ptose mammaire modérée, nous pouvons réaliser une technique dite « verticale » avec une cicatrice péri aréolaire et verticale.

    Rarement, il sera possible de ne faire qu’une cicatrice péri aréolaire.

    • Dans tous les cas, il est possible de mettre en place, dans le même temps opératoire, une prothèse mammaire pour redonner au sein un volume satisfaisant.

      L’opération de correction de ptose mammaire

    • Anesthésie générale.
    • Durée opération 1 à 2 h.
    • Des dessins sont pratiques au bloc opératoire sur le sein en position assise avant d’endormir.
    • L’intervention de cure de ptose consiste à décoller la peau de la glande, modeler cette glande et redraper la peau après avoir réséqué la partie excédentaire.
    • Selon le planning préopératoire on pourra dans le même temps réduire légèrement le volume en retirant un peu de glande ou l’augmenter en ajoutant une prothèse mammaire.
    • Les sutures se font au fil résorbable et il n’y a pas de points à retirer.

    Après l’opération

    En ce qui concerne le postopératoire, c’est très simple, car c’est une opération qui ne fait pas mal. Il suffit de porter un bandage pendant quelques jours et un soutien-gorge de sport pendant un mois. Il est important de ne pas faire de mouvements brusques avec les bras ou de prendre beaucoup de poids.

    • Hospitalisation 1 nuit (sortie en général le lendemain de l’intervention)
    • Si on ne met pas de prothèse (sinon voir chapitre prothèses) :
    • En général les suites sont peu douloureuses et ne nécessitent que des antalgiques simples.
    • Il est possible de mener une vie normale et de conduire au bout de quelques jours.
    • Le premier pansement est retiré au bout de 48 heures et remplacé par un soutien-gorge. Les pansements sont à refaire au Cabinet 1 à 2 fois par semaine pendant 2 à 3 semaines.
    • L’oedème et les ecchymoses disparaissent en 15 jours à 3 semaines.
    • Le résultat sur la forme et sur le volume du sein est acquis au 6e mois postopératoire.
    • Les cicatrices atteignent leur aspect définitif après un à 2 ans.
    • Il convient d’envisager une convalescence et un arrêt de travail d’une durée de 3 à 10 jours.
    • On conseille d’attendre un à deux mois pour reprendre une activité sportive.
    • Les suites et éventuelles complications d’une correction de ptose mammaire vous seront détaillées par le Dr COURBIER durant la consultation et dans les documents fournis.
    Les résultats de cette technique durent-ils ?

    L’effet dure dans le temps, bien que l’hydratation et les soins antigravité généraux, similaires à ceux recommandés pour les femmes n’ayant pas subi de chirurgie, soient recommandés en appliquant un hydratant après la douche et en utilisant un soutien-gorge sans rebord dans la mesure du possible. Bien que la descente mammaire au fil du temps dépende beaucoup des caractéristiques des tissus des femmes et de leur soin, une forme plus arrondie et esthétique est généralement maintenue avec la mastopexie « .

    Quels sont les risques de cette technique ?

    Les risques ou complications liés à la mastopexie sont peu nombreux, à condition qu’ils soient réalisés par un spécialiste en chirurgie plastique, esthétique et reconstructive qualifié. Il est possible que des complications peuvent survenir dans certains cas, par exemple chez les fumeuses. Chez les patients qui fument, la microcirculation est très altérée, ce qui est responsable de la cicatrisation du sang dans les tissus. Lorsque plusieurs facteurs, tels que la mobilisation importante de tissus à réaliser dans le cadre d’une mastopexie, sont combinés pour maintenir le complexe aréole-mamelon vivant tout en le mobilisant à sa position idéale, si on n’arrête pas la cigarette, le risque de nécrose des tissus augmente de façon exponentielle.

    Une femme qui subit une mastopexie peut-elle allaiter ?

    La sensibilité du complexe du sein et du mamelon-aréole est affectée au premier stade de la période postopératoire, mais elle récupère généralement en quelques semaines. La capacité d’allaitement ne peut pas être garantie après avoir effectué cette intervention, étant très dépendant de la technique utilisée en fonction du degré de chute et du statut hormonal au cours de la puerpéralité. Chaque cas est un peu différent, parlez-en à votre chirurgien esthétique lors des consultations.

     

  3. Recommandations du Directoire Professionnel des Plasticiens relatives aux implants mammaires et au risque de LAGC

    Prenant à la fois en compte les données scientifiques dont il dispose actuellement concernant le LAGC (lymphome anaplasique à grandes cellules), et les principes déontologiques qui régissent l’exercice de la Médecine, le Directoire Professionnel des Plasticiens réuni sous l’égide de la SoFCPRE recommande dorénavant de ne plus mettre en place d’implants mammaires à surface macro-texturée de type Biocell® de la marque Allergan® en raison de la sur-représentation de ces prothèses dans cette pathologie. Le Directoire reste prudent concernant les autres implants à surface macro-texturée et les implants à surface recouverte de polyuréthane, pour lesquelles les travaux se poursuivent pour déterminer une éventuelle exposition au risque.

    Concernant les femmes porteuses d’implants mammaires à surface macro-texturée de type Biocell®, le Directoire ne recommande pas d’explantation préventive à titre systématique, car le risque de survenue d’un LAGC est extrêmement faible.

    Comme à toutes les femmes porteuses d’implants mammaires le Directoire recommande avec ses tutelles[1] une surveillance annuelle chez leur chirurgien, leur gynécologue ou leur médecin traitant (examen clinique, échographie et IRM au moindre doute).

    En cas d’épanchement abondant, d’augmentation de volume, de douleur, d’inflammation, ou de toute anomalie au niveau du sein, quel que soit le moment de sa survenue ou en cas de traumatisme sur le sein, une consultation médicale est indispensable.

    En l’absence d’anomalies cliniques ou radiologiques, il est toutefois inutile de modifier la fréquence et les modalités d’une surveillance annuelle.

    En cas d’explantation ou de changement d’implant, des prélèvements de capsule périprothétique ou d’un éventuel épanchement devront être systématiquement effectués pour le réseau lymphopath.

    Profondément soucieux de la santé de leurs patientes, les chirurgiens plasticiens français se préoccupent depuis janvier 2011 du problème du LAGC et travaillent à cet effet en étroite collaboration avec leurs instances de tutelle (DGS, ANSM, InCA) et avec les sociétés scientifiques internationales (ASAPS).

    Malgré le grand nombre d’inconnues, il apparaît aujourd’hui que la texturation de l’implant pourrait jouer un rôle important dans la survenue du LAGC. Grâce à son réseau Lymphopath unique au monde, la France a pu recenser 50 cas de LAGC de 2009 à juillet 2018. Ces cas concernaient dans la majorité des cas des implants à surface texturée. A cet égard, les chirurgiens plasticiens français avaient émis en 2017 une recommandation de prudence concernant l’utilisation des implants macrotexturés et la relativité de leur indication. Depuis lors, à la suite des conclusions des travaux commandités par l’ANSM et publiés en juillet 2018[2], on distingue les implants mammaires en 4 catégories selon la nature de leur surface : lisse, micro-texturée, macro-texturée, et recouverte de polyuréthane.

    Si la France est le seul pays au monde à disposer du réseau de centres experts « lymphopath », elle est en revanche en retard dans la mise en place d’un registre national de surveillance des implants mammaires. En collaboration avec la Fédération des Spécialités Médicales (FSM) et l’ANSM, le Directoire Professionnel des Plasticiens a pourtant développé un tel registre, qui est opérationnel depuis 3 ans, mais dont la mise en application s’est malheureusement heurtée jusqu’à ce jour aux procédures administratives de la CNIL.

    Si le sujet est préoccupant, il faut toutefois garder le sens de la mesure et ne pas inquiéter inutilement la population. La fréquence du LAGC est si faible que le risque est encore très difficile à quantifier. Pour la même raison, il n’est pas possible d’identifier précisément les facteurs de risques associés à cette pathologie, qui sont vraisemblablement multiples. A côté de la texturation de surface des implants en effet, le rôle de certains microbes et le terrain génétique ont été incriminés, qui nécessitent aussi des études complémentaires.

    Tant en chirurgie reconstructrice qu’en chirurgie esthétique, et lorsqu’il n’existe pas de solution alternative raisonnable, le Directoire souligne que les bénéfices apportés aux patientes par les implants mammaires sont actuellement infiniment supérieurs au risque de LAGC.

    Pour le Directoire Professionnel des Plasticiens, le 22 novembre 2018 :

    Catherine BRUANT-RODIER, Présidente de la SoFCPRE et de la section 50 du CNU
    Gilbert VITALE, Président de la SoFCEP
    Véronique MARTINOT-DUQUENNOY, Présidente du Collège
    Sébastien GARSON, Président du Syndicat et de l’OA Plastirisq
    Stéphane de MORTILLET, Secrétaire du chapitre de sénologie-oncoplastie de la SoFCPRE
    Marc REVOL, Secrétaire Général de la SoFCPRE
    Michet ROUIF, Secrétaire Général de la SoFCEP
    Richard ABS, secrétaire général du Syndicat et secrétaire du chapitre d’esthétique de la SoFCPRE
    Eric ARNAUD, secrétaire général du Collège et de l’OA Plastirisq

    [1] Document sur solidarites-sante.gouv.fr
    [2] Document sur www.ansm.sante.fr

  4. Reduction Mammaire Marseille

    chirurgie esthetique marseille reduction mammaire

    Pour une meilleure santé et une silhouette plus équilibrée.

    La réduction mammaire à Marseille est une intervention de chirurgie esthétique qu’on n’entend pas trop parlée. Pourtant c’est l’une des chirurgies mammaires qui apporte le plus de satisfaction aux patients. La clinique de chirurgie esthetique à Marseille a pour objectif de retirer l’excès de graisse, le tissu glandulaire et la peau du sein afin de les rendre plus petits, plus fermes et plus légers. Contrairement à la croyance populaire, la réduction mammaire n’est pas réservée aux femmes. Les hommes peuvent également bénéficier de cette intervention chirurgicale. Renseignez-vous sur nos services de réduction mammaire à Marseille en suivant le lien ci-dessous :

    http://www.courbier-esthetique.com/fr/chirurgie-du-sein

    Perdre le fardeau des seins trop gros

    La réduction mammaire peut aider les femmes qui souffrent de :

    • Seins trop volumineux
    • Douleur au cou, aux épaules ou au dos
    • Mamelons pointant vers le bas

    Les gros seins peuvent restreindre la plupart d’entre nous au niveau de la pratique des activités que nous souhaitons ou dont nous avons besoin. Des seins trop volumineux peuvent aussi causer des gènes chez certaines personnes. Les problèmes peuvent être physiques mais aussi mentaux ; l’angoisse et l’inquiétude social en sont les principaux.

    Alors n’hésitez pas à en parler à votre psychologue.  Certains patients ont des seins trop volumineux qui peuvent causer de graves problèmes médicaux tels qu’une irritation de la peau, des maux de dos ou des problèmes respiratoires. Au sein du cabinet de chirurgie esthétique et reconstructrice, le Dr. Régis Courbier utilise les techniques les plus avancées pour obtenir des résultats proportionnés et naturels.

    Comment se déroule la chirurgie de réduction mammaire ?

    Pendant la réduction mammaire, des incisions sont pratiquées autour de l’aréole et s’étendent le long de la poitrine et du pli. L’excès de tissu autour du sein est enlevé chirurgicalement en quelques heures et une liposuccion peut même être pratiquée pour faciliter l’élimination des graisses.

    Après avoir retiré l’excès de peau et de tissus, la poitrine est remodelée et soulevée pour créer un look plus flatteur et un contour du corps agréable. Le mamelon-aréole est replacé et l’excédent de peau est élevé. Le temps de récupération est d’environ 3 à 4 semaines.

    Une activité physique plus intense comme la pratique de sport est possible au bout de 4 à 6 semaines et vous pouvez être amené à porter des bandages chirurgicaux pendant un mois maximum. Cette procédure occupe une place très importante dans la satisfaction de la patiente car elle améliore à la fois l’aspect de la femme et atténue de nombreux problèmes de santé.

    En savoir plus sur la chirurgie de réduction mammaire

    Pour en savoir plus sur les avantages de la réduction mammaire, contactez notre cabinet en utilisant le lien à la fin de l’article. Notre personnel est prêt à répondre à toutes vos questions sur cette procédure et peut organiser une consultation avec le Dr. Régis Courbier.

    http://www.courbier-esthetique.com/fr/infos/contact

     

  5. Implants / prothèses mammaires Marseille

    Implant prothèse mammaire marseille

    L’implant mammaire est une prothèse utilisée en chirurgie esthétique ou reconstructrice pour remodeler la taille et la forme des seins chez les femmes. Le Dr. Régis Courbier spécialisé en mammoplastie – la pose d’implants à Marseille vous propose d’entrevoir cette intervention qui est l’une des plus pratiquée dans la cité phocéenne et en France.

    L’augmentation mammaire à Marseille et en France

    Avec 488718 procédures en 2015, la France est le 8ème pays au monde le plus consommateur de chirurgie esthétique. L’augmentation mammaire se place comme deuxième intervention la plus pratiquée en France après la toxine botulique avec plus de 50 000 actes chaque année.

    Au sein de la clinique esthétique à Marseille ou dans d’autres cabinets de France, la mammoplastie est certainement la discipline qui apporte la plus grande satisfaction aux patients. Les complications sont rares, le sujet est de moins en moins tabou et les prix sont de plus en plus abordables sont les points qui expliquent le succès de l’implant mammaire. Avec les chirurgiens plasticiens de classe mondiale, Marseille est l’endroit rêvé pour une augmentation mammaire.

    Le prix de l’augmentation mammaire par la pose d’implant à Marseille

    Le prix moyen pour une augmentation par prothèse mammaire est de 4 145 € en France. Cependant, le prix de l’augmentation mammaire varie d’un chirurgien à l’autre, souvent expliqué par l’expérience du médecin et l’établissement. Toutefois, les tarifs d’implant mammaire deviennent de plus en plus conformes entre praticiens, ce qui peut vous donner une idée du cout de l’intervention. Voici une estimation des prix de l’augmentation par implant mammaire à Marseille :

    Consultation d’augmentation mammaire 25 à 100 €
    Consultation anesthésiste Gratuit à 100 €
    Augmentation mammaire par implant 3500 à 5000 €
    Implants mammaires en mousse de polyuréthane 4100 à 5500 €
    Bas de contention 35 à 60 €
    Soutien-gorge de contention Gratuit à 100 €
    Retrait de prothèses mammaire 2500 à 3500 €

     

    L’augmentation mammaire pour qui ?

    Si vous n’êtes pas satisfaite avec la taille ou la forme de vos seins, vous pouvez envisager une augmentation mammaire par implant. Cependant, toutes les femmes dans ce cas ne sont pas de bonnes candidates pour cette opération. Selon les praticiens de la chirurgie esthétique, la meilleure candidate pour une augmentation mammaire est une personne en bonne santé avec une idée claire des résultats de l’intervention quelle va subir. Même si le médecin va vous les décrire pendant la consultation : nous vous présentons les essentiels pour être une bonne candidate pour une augmentation mammaire :

    1. 1.       Etre en bonne santé

    Si vous souffrez de maladies chroniques comme le diabète, l’hypertension, les maladies cardiaques ou pulmonaires ainsi que les troubles de la coagulation, il peut être conseillé d’éviter l’augmentation mammaire par la pose de prothèses. C’est parce que ces troubles peuvent augmenter les chances d’infection, les problèmes d’anesthésie, et votre capacité à guérir correctement. C’est pourquoi il est essentiel d’éviter les chirurgiens low-cost pour un expert dans le domaine, un chirurgien plastique certifié, pour évaluer dans quelles conditions vous pouvez effectuer votre chirurgie sans aucun risque. Si vous faites régulièrement de l’exercice et n’avez pas problèmes de santé, c’est un bon début pour la bonne réalisation de la chirurgie.

    1. 2.       Ne pas être en surpoids

    Il est recommandé d’avoir poids optimal avant de subir une intervention de chirurgie esthétique comme l’augmentation mammaire. Ceci facilite différents aspects de l’intervention et limite les risques de cicatrisation difficile. Aussi, les résultats seront optimaux si la peau n’est pas trop grasse et ne présente pas de problème cutané.

    1. 3.       Arrêter la cigarette

    Si vous fumez, on vous a surement rappeler des centaines de fois de l’impact que le tabagisme peut avoir sur votre santé globale – y compris les maladies graves telles que les maladies respiratoires et circulatoires chroniques et le cancer. Mais vous n’avez probablement pas réalisé que la cigarette peut également ralentir votre rétablissement de la chirurgie d’augmentation mammaire et peut augmenter votre risque de développer des complications avec vos implants mammaires. Parce que le tabagisme peut affecter de manière significative votre rétablissement et les résultats de l’augmentation mammaire, certains chirurgiens plastiques refusent d’effectuer la procédure sur les personnes qui continuent à fumer. Le Dr. Courbier conseille de vous abstenir pendant au moins trois semaines avant l’opération et trois semaines après.

    1. 4.       Avoir des attentes réalistes

    Il serait irréaliste de penser que la chirurgie esthétique va brusquement changer votre vie, cependant, elle peut vous donner plus de confiance en vous. Les raisons sont multiples pour une augmentation mammaire, la principale c’est le côté esthétique. Il faut s’attendre à des résultats réalistes ou un look naturel. Fini les temps des seins démesurées des années 1980s, aujourd’hui un résultat naturel est beaucoup plus prisé.

    Pour la réussite de votre intervention, il ne faut pas hésiter à décrire au chirurgien vos attentes exactement comme vous le pensez. Il existe plusieurs tailles et formes d’implants mammaire pour un résultat plus harmonieux avec les reste du corps. De plus avec les technologies nouvelles en médecine, comme la simulation 3D avant-après, on peut obtenir un résultat précis tout en gardant le côté naturel.

    1. 5.       Du soutien

    Après une chirurgie comme la pose d’implants mammaire, il vous faudra prévoir deux semaines d’arrêt ou un peu plus si votre travail requiert des mouvements avec le bras. Pendant les deux premières semaines quand vous devrez renouveler votre pansement 3 ou 4 fois, demandez de l’aide à votre famille et vos amis pour les tâches quotidiennes, les courses et les tâches ménagères. Vous aurez besoin de beaucoup de repos.

    Photos avant-après implants mammaires – augmentation mammaire par le Dr. Courbier à Marseille

    Photo avant-après implant mammaire ç Marseille

     

    La consultation préopératoire

    Les consultations vont généralement de 30 à 60 minutes. Vous aurez l’occasion de parler de vos attentes et de découvrir ce que la chirurgie peut accomplir. Le médecin examinera vos antécédents médicaux, discutera de vos problèmes de santé spécifiques, examinera et mesurera vos seins et vous parlera de l’approche chirurgicale qui vous convient le mieux. C’est là que vous prenez votre décision finale concernant la taille, la forme et le positionnement de l’implant.

    Dans certains cas, le chirurgien examine le sang de la cliente qui pourra ensuite signer des formulaires de consentement. Le praticien ou son équipe va aussi prendre des photos et répondre à toutes les questions que vous pourriez avoir. Enfin, vous obtiendrez les détails de la procédure, examinerez les risques de la chirurgie et apprendrez ce à quoi vous pouvez vous attendre pendant la période de récupération.

     

    Types d’implants mammaire

    Pour la réussite de l’intervention, il vous faudra bien choisir le type d’implant. Le chirurgien vous aidera à choisir le type d’implant mammaire le mieux adapté à vos besoins avec son expérience et vous pourrez bien entendu prévisualiser le résultat avec la simulation 3D. Le choix de la prothèse se fera lors des consultations préopératoires en fonction de vos désirs et de votre morphologie.

     

    Le choix des prothèses mammaires :

    Le contenu : Toutes les prothèses mammaires ont une enveloppe en silicone (lisse ou texturée, rugueuse) qui peut être remplie soit de sérum physiologique (très peu utilisé depuis 2001 en raison des dégonflements fréquents des prothèses), soit de silicone : L’ancien silicone était une silicone très liquide et on lui reprochait en cas de rupture de l’enveloppe de pouvoir diffuser hors de celle-ci. Il a été abandonné. Le nouveau gel de silicone est un gel « cohésif », c’est-à-dire qu’en cas de rupture il reste compact et ne risque pas de diffuser. C’est celui qu’on utilise actuellement.

    La forme : Les prothèses peuvent avoir une forme ronde ou dite « anatomique » (en goutte d’eau), qui donne des résultats intéressants dans certains cas (seins quasi inexistants, reconstruction mammaire, seins légèrement ptosés…). Cependant, ces implants sont un peu plus fermes car le gel est un peu plus dur et présentent un risque de rotation qui peut modifier la forme de sein et justifier d’une réintervention.

     

     

    Le volume de la prothèse (et donc de la future poitrine) sera à déterminer en fonction des essais qui seront réalisés au cabinet. A taille égale, il est possible de mettre une prothèse à projection basse, moyenne ou haute (le sein sera alors plus « projeté »). Entre deux tailles, une prothèse un peu moins grosse et moins projetée aura un résultat plus naturel.

    Un nouveau type de prothèse est sur le marché depuis quelques années. Des prothèses recouvertes de mousse de polyuréthane. Elles semblent intéressantes pour diminuer le risque de rotation (prothèses anatomiques) et de coque rétractile ; leur utilisation semble intéressante mais pour l’instant le recul en France est limité.

    Le choix de la cicatrice

    La question fréquente lors des consultations préopératoires c’est : « À quoi ressembleront mes cicatrices ?» Vous serez ravies d’apprendre qu’un chirurgien esthétique expérimenté et qualifié utilisera une technique chirurgicale qui place des incisions de sorte que les cicatrices résultantes soient facilement cachées et discrètes, même à la patiente elle-même. Selon votre anatomie et votre résultat souhaité, le Dr. Régis Courbier utilisera l’une des techniques d’incision suivantes pour placer vos implants mammaires :

    Sous-mammaire – Cela implique une courte incision faite dans le pli sous la poitrine, appelé le pli sous-mammaire. Cela laisse une mince cicatrice de quelques centimètres qui est facilement dissimulée dans le pli. Les avantages de ce type d’incision comprennent un point d’accès plus large, permettant au chirurgien esthétique de placer des implants plus grands avec plus de précision.

    Péri-aréolaire – L’incision est faite autour du bord externe de l’aréole, de sorte que la cicatrice qui en résulte est située dans cette transition naturelle de la pigmentation. Les chirurgiens esthétiques utiliseront souvent ce type d’incision s’ils effectuent en même temps un lifting des seins.

    Trans-axillaire – Cela implique une petite incision faite dans l’aisselle, à travers laquelle votre chirurgien esthétique placera l’implant mammaire à l’aide d’un appareil photo et d’instruments spécialisés pour assurer un placement optimal. Cela laisse une petite cicatrice dans l’aisselle mais réalise une augmentation mammaire sans cicatrice sur la poitrine elle-même.

     

    Choix de la position de la prothèse mammaire

    2 positionnements de la prothèse sont possibles :

     

    • Rétroglandulaire : les prothèses sont situées directement derrière la glande et sous la peau.
    • Rétro-musculaire : les prothèses sont situées plus profondément, en arrière du muscle grand pectoral : plus douloureux mais donnant un aspect plus naturel.
    • Une nouvelle technique dite du « double plan » (dual plane) qui consiste à mettre la partie haute de la prothèse derrière le muscle et la partie basse derrière la glande est intéressante dans certains cas (ptose associée).

    Augmentation mammaire marseille avant après

    Au cabinet de chirurgie esthétique à Marseille, les clientes bénéficient d’une simulation d’augmentation mammaire en 3D, présentant une projection des résultats avant même l’opération.

    La poitrine est un élément clé dans la beauté et la proportionnalité des femmes. C’est aussi un signe de féminité qui remonte au début des temps. L’augmentation mammaire améliore l’apparence de vos seins, mais ne pensez pas que votre vie quotidienne en dépendra et ne le faites pas pour oublier une relation difficile par exemple. Les femmes ne devraient envisager de subir l’augmentation mammaire pour elles-mêmes et pas à la demande de quelqu’un d’autre. Si vous avez un doute quelconque, parlez au Dr. Régis Courbier pour des conseils avant de prendre rendez-vous.

  6. Augmentation mammaire Marseille: simulation

    augmentation mammaire marseille - simulation 3D avant apres

    Si vous cherchez le meilleur moyen pour vous faire une idée du résultat de votre augmentation mammaire à Marseille au cabinet du docteur Régis Courbier, la technologie de simulation 3D est pour vous.

    Crisalix est un logiciel novateur et révolutionnaire qui offre les résultats de chirurgie plastique « avant » « après » en temps réel et en 3D, permettant ainsi aux patients d’avoir une idée plus précise du résultat afin de gérer les attentes de manière plus réaliste.

    Comment ça marche ?

    Le système Crisalix utilise plusieurs caméras numériques qui collectent des images 3D du patient pour construire un modèle tridimensionnel de son apparence actuelle. Ces images sont ensuite traitées par le logiciel, et le chirurgien utilise les outils de simulation pour créer une image du résultat attendu après la chirurgie, permettant une visualisation sous différents angles.

    À l’aide de cette technologie de pointe, le patient peut avoir une idée plus claire des résultats obtenus après la chirurgie, et représente également l’occasion de clarifier tout doute avec votre chirurgien. Il est également plus facile d’expliquer en détail ce que vous voulez avec la chirurgie et le médecin peut clarifier si les attentes du patient sont réalistes. Crisalix permet également au médecin et au patient d’analyser ensemble plusieurs hypothèses de procédures chirurgicales, en choisissant celle qui s’adapte le mieux aux besoins et aux attentes du patient.

    Les avantages de la simulation 3D Crisalix

    • L’avantage majeure de Crisalix c’est l’aspect visuel du résultat finale qui autrement pour une augmentation mammaire pouvait prendre jusqu’à 6 à 12 mois après l’opération pour voir le résultat final.
    • La simulation n’affecte pas le prix d’une augmentation mammaire même si vous aurez plus de chance de retrouver ce type d’équipement chez les spécialistes de cette intervention.
    • Besoin de conseils de vos amis et proches ? Obtenez des commentaires de vos amis ou de votre famille pour vous aider à prendre la bonne décision. Vous pouvez également partager votre simulation de manière anonyme sur la communauté 3D « avant et après » où d’autres patients peuvent vous conseiller.
  7. Dr. Courbier : Réduction mammaire à Marseille

    La réduction mammaire s’attache corriger l’hypertrophie mammaire qui définit un volume des seins trop important. Un excès de volume de la poitrine ne s’arrête pas qu’à l’aspect esthétique. C’est aussi une intervention médicale. L’hypertrophie mammaire peut être la source de plusieurs complications comme des douleurs au niveau du cou et des épaules, des difficultés de respiration, voir même une déformation de la colonne vertébrale dans certains cas.

    La réduction mammaire bien qu’elle soit une intervention radicale, apporte un grand soulagement pour la plupart des femmes gênées par l’hypertrophie mammaire. Cette intervention peut être effectuée à partir l’âge de 17 ans, ou après la formation complète de la poitrine. Quant à la taille et la forme, la patiente obtient le résultat souhaité avec la concertation du chirurgien.

    Comment se passe une réduction mammaire ?

    Cette intervention ambulatoire consiste à éliminer l’excès de graisse et de tissus glandulaire, pour ensuite repositionner la peau, le mamelon et l’aréole. À la fin de l’opération, des drains sous-cutanés sont mis en place pour éviter les hématomes. Le chirurgien esthétique prend ensuite le temps de suturer les incisions à l’aide de fils très fins pour limiter les cicatrices. L’intervention dure en moyenne 2 heures et demi et réalisée sous anesthésie générale.

    Les suites opératoires

    La suite d’une réduction mammaire est peu ou pas douloureuse. Vous pouvez retourner à la maison le jour même de l’intervention, mais nous suggérons à faire en sorte que vous soyez raccompagnée. Après 48 heures, le pansement pourra être retiré et le port d’un soutien-gorge spéciale est conseillé nuit et jour pendant le mois à venir. Si votre travail ne requiert pas d’efforts lourds ou d’autres activités physiques, vous pourrez reprendre le travail après une semaine.

    Après quelques semaines vous découvrirez que la réduction mammaire ce n’est pas seulement des seins plus petits et légers, mais aussi une poitrine plus ferme grâce à l’effet lifting de l’intervention. La poitrine a alors un galbe harmonieux, symétrique et naturel. Le résultat définitif est visible entre 6 mois à un an, et les cicatrices disparaissent au bout d’un an.

    À savoir

    Il est possible d’allaiter après une réduction mammaire, mais il est conseillé d’attendre au moins 6 mois après l’intervention. Pour plus de détails demandez votre chirurgien esthétique.

    Les complications sont rares :

    • Une collection liquidienne sous cutanée, facile à ponctionner.
    • Retard de cicatrisation, généralement dû à un hématome.
    • Des petits kystes épidermiques au niveau des cicatrices sont fréquents et sans gravité.
    • Une diminution de la sensibilité de l’aréole et du mamelon est habituelle et régresse en quelques mois.

     

    En savoir plus sur la réduction mammaire à Marseille

    http://courbier-esthetique.com/fr/chirurgie-du-sein/reduction-mammaire

     

  8. Pourquoi faire une réduction mammaire?

    Réduction Mammaire marseille

    Des seins trop gros ou un volume supérieur à la normale peut provoquer des problèmes de santé assez graves chez la femme. Si c’est votre cas ou celui d’un proche, vous saurez que cela peut causer des douleurs au cou et au dos. Sans oublier que l’excès de poids de seins cause inévitablement des douleurs à l’épaule avec le port de soutien-gorge.

    L’hypertrophie mammaire empêche aussi une vie quotidienne normale. On trouve difficilement des vêtements qui correspondent avec le reste du corps. La pratique de sport et les activités physiques deviennent compliquées, si pas impossible dans certains cas.

    Heureusement pour les femmes dans cette situation, il y a une solution très efficace et bénéfique à court comme à long terme ; la réduction mammaire. L’opération consiste à remodeler les seins pour en diminuer le volume excessif afin de réduire ces symptômes et pour retrouver une apparence plus naturelle.

    Après l’opération, on se sent allégée. Les douleurs au dos et au cou diminuent, de même pour les épaules. Les excès de peau et de tissu mammaire sont enlevés et le sein est remodelé pour donner une apparence plus jeune, et esthétiquement plus agréable. Il faut aussi préciser que l’opération n’altère en rien la fonction naturelle du sein, l’allaitement.

    Le Dr Régis Courbier, spécialiste en chirurgie esthétique et reconstructrice propose la réduction mammaire à Marseille, dans un cabinet moderne et entièrement équipé avec les outils comme le remodelage tridimensionnel. Pour la Sécurité Sociale, il y a hypertrophie mammaire (HTM) si on enlève plus de 300g par sein pendant l’intervention de réduction mammaire (il peut alors y avoir une prise en charge d’une partie de l’opération). Voir la fiche d’intervention (fiche info SOFCPRE)

    Pour plus de renseignement, n’hésitez pas à visiter le site internet ou prendre rendez-vous en ligne pour une consultation au cabinet.

  9. Reconstruction mammaire à Marseille

    Reconstruction mammaire a marseille

    Le Dr. Régis Courbier propose plusieurs interventions et chirurgies du sein, notamment la reconstruction mammaire à Marseille. Cette intervention s’avère être la plus sure et bénéfique sur le plan médical aussi bien qu’esthétique.

    C’est quoi la reconstruction mammaire ?

    Le but de la reconstruction mammaire c’est de restaurer la forme et l’apparence naturelle des seins après une mastectomie (ou mammectomie) partielle ou totale du au cancer. La reconstruction mammaire s’adresse aussi aux problèmes provenant de diverses causes comme la malformation des seins.

    La reconstruction mammaire aide les patientes à se sentir mieux, une apparence retrouvée. Toutefois, il est important d’être réalistes à propos du résultat. Le but de l’opération c’est une reconstruction au plus naturelle, mais le résultat final peut ne pas être identique à la vos seins avant la mammectomie, ni même la sensation. Donc, la décision d’avoir une reconstruction mammaire est une décision très personnelle et parlez-en avec votre chirurgien esthétique pour faire le bon choix pour votre corps et vie.

    L’opération

    La reconstruction mammaire est une intervention qui se passe en 3 étapes :

    1. La reconstruction du VOLUME du sein amputé,
    2. La SYMETRISATION du sein controlatéral
    3. La reconstruction de la plaque aréolo-mamelonaire (PAM)

    –          Si la peau est assez souple et de bonne qualité, il convient mieux de placer une prothèse ou parfois faire une lipomodelage.

    –          Si la peau est de qualité satisfaisante mais en quantité insuffisante pour permettre d’emblée la mise en place d’une prothèse, on pourra mettre en place dans un premier temps un EXPANDER. Il s’agit d’un ballon mis en place sous la peau avec une valve que l’on pourra piquer de l’extérieur (comme un portacath) pour le gonfler avec du sérum physiologique et distendre progressivement la peau (comme le ferait une grossesse sur la peau abdominale). Les séances de gonflement se feront 1 à 2 fois par semaine pendant 1 à 3 mois jusqu’à l’obtention d’une quantité suffisante de peau. Ensuite le ballon sera retiré et la prothèse mise en place dans un deuxième temps opératoire.

    –          Si la peau est de mauvaise qualité, il faudra amener une quantité de peau saine équivalente au patch de peau qui a été enlevé. Il est possible de prendre cette peau soit sur le dos (cicatrice horizontale dans le soutien-gorge) soit sur le ventre (cicatrice horizontale sus pubienne). Ce sont des interventions de lambeau de GRAND DORSAL (dos) ou abdominal (TRAM).

    Prendre rendez-vous en ligne

  10. Augmentation mammaire : à savoir

    Types de cicatrices

    Cette chirurgie mammaire consiste à implanter des prothèses pour augmenter la taille du bonnet, corriger une asymétrie, ou corriger la forme après un allaitement difficile ou un amaigrissement important. Les implants sont placés à l’arrière du tissu mammaire pour améliorer sa plénitude et augmenter le volume et ainsi arriver à la forme désirée.

    Choisir ses implants

    Votre chirurgien plastique sera à votre écoute lors des consultations préalables à l’intervention. Le choix des implants est très subjectif, il faudra prendre en compte plusieurs aspects comme, votre taille et poids, tour de poitrine etc… Vous pouvez essayer les prothèses pour avoir une bonne représentation visuelle et aussi à la clinique de chirurgie esthétique à Marseille, vous pourrez avoir recours à une simulation très réaliste du résultat en 3D.

    Les types d’implants

    Les implants ne varient pas seulement en taille, les implants ronds (anatomiques) peuvent avoir des finitions différentes. La prothèse enveloppée de silicone est aujourd’hui la prothèse la plus utilisée dans le monde, en raison de sa durabilité. Aussi, en cas de rupture de la prothèse (qui est vraiment rarissime), le gel ne risque pas de couler ou de se répandre dans le corps.

    Le choix des cicatrices

    Il existe trois types de cicatrices. Le choix entre les 3 est possible si la forme du sein est normale et l’aréole en bonne position :

    •  Sous mammaire (dans le sillon situé sous le sein), intéressante si le sein est un peu tombant.
    • Hémi aréolaire inférieure, impossible si l’aréole est trop petite ou axillaire (dans la zone pileuse).
    • Si le sein est ptôsé (tombant), il faudra parfois accepter une cicatrice plus importante car la simple mise en place de la prothèse ne permet généralement pas de retendre l’excès de peau: il faudra éventuellement associer une plastie mammaire (voir chapitre ptose mammaire).

    Position des prothèses mammaires

    Dépendant du résultat souhaité et de la prothèse elle-même, il existe plusieurs positions pour implanter les prothèses :

    • Rétroglandulaire : les prothèses sont situées directement derrière la glande et sous la peau.
    • Rétromusculaire : les prothèses sont situées plus profondément, en arrière du muscle grand pectoral: plus douloureux mais donnant un aspect plus naturel.
    • Une nouvelle technique dite du « double plan » (dual plane) qui consiste à mettre la partie haute de la prothèse derrière le muscle et la partie basse derrière la glande est intéressante dans certains cas (ptose associée).

     

    Pour plus d’infos, merci de prendre rendez-vous en ligne

phpml Engineering