Monthly Archives: décembre 2017

  1. Implants / prothèses mammaires Marseille

    Implant prothèse mammaire marseille

    L’implant mammaire est une prothèse utilisée en chirurgie esthétique ou reconstructrice pour remodeler la taille et la forme des seins chez les femmes. Le Dr. Régis Courbier spécialisé en mammoplastie – la pose d’implants à Marseille vous propose d’entrevoir cette intervention qui est l’une des plus pratiquée dans la cité phocéenne et en France.

    L’augmentation mammaire à Marseille et en France

    Avec 488718 procédures en 2015, la France est le 8ème pays au monde le plus consommateur de chirurgie esthétique. L’augmentation mammaire se place comme deuxième intervention la plus pratiquée en France après la toxine botulique avec plus de 50 000 actes chaque année.

    Au sein de la clinique esthétique à Marseille ou dans d’autres cabinets de France, la mammoplastie est certainement la discipline qui apporte la plus grande satisfaction aux patients. Les complications sont rares, le sujet est de moins en moins tabou et les prix sont de plus en plus abordables sont les points qui expliquent le succès de l’implant mammaire. Avec les chirurgiens plasticiens de classe mondiale, Marseille est l’endroit rêvé pour une augmentation mammaire.

    Le prix de l’augmentation mammaire par la pose d’implant à Marseille

    Le prix moyen pour une augmentation par prothèse mammaire est de 4 145 € en France. Cependant, le prix de l’augmentation mammaire varie d’un chirurgien à l’autre, souvent expliqué par l’expérience du médecin et l’établissement. Toutefois, les tarifs d’implant mammaire deviennent de plus en plus conformes entre praticiens, ce qui peut vous donner une idée du cout de l’intervention. Voici une estimation des prix de l’augmentation par implant mammaire à Marseille :

    Consultation d’augmentation mammaire 25 à 100 €
    Consultation anesthésiste Gratuit à 100 €
    Augmentation mammaire par implant 3500 à 5000 €
    Implants mammaires en mousse de polyuréthane 4100 à 5500 €
    Bas de contention 35 à 60 €
    Soutien-gorge de contention Gratuit à 100 €
    Retrait de prothèses mammaire 2500 à 3500 €

     

    L’augmentation mammaire pour qui ?

    Si vous n’êtes pas satisfaite avec la taille ou la forme de vos seins, vous pouvez envisager une augmentation mammaire par implant. Cependant, toutes les femmes dans ce cas ne sont pas de bonnes candidates pour cette opération. Selon les praticiens de la chirurgie esthétique, la meilleure candidate pour une augmentation mammaire est une personne en bonne santé avec une idée claire des résultats de l’intervention quelle va subir. Même si le médecin va vous les décrire pendant la consultation : nous vous présentons les essentiels pour être une bonne candidate pour une augmentation mammaire :

    1. 1.       Etre en bonne santé

    Si vous souffrez de maladies chroniques comme le diabète, l’hypertension, les maladies cardiaques ou pulmonaires ainsi que les troubles de la coagulation, il peut être conseillé d’éviter l’augmentation mammaire par la pose de prothèses. C’est parce que ces troubles peuvent augmenter les chances d’infection, les problèmes d’anesthésie, et votre capacité à guérir correctement. C’est pourquoi il est essentiel d’éviter les chirurgiens low-cost pour un expert dans le domaine, un chirurgien plastique certifié, pour évaluer dans quelles conditions vous pouvez effectuer votre chirurgie sans aucun risque. Si vous faites régulièrement de l’exercice et n’avez pas problèmes de santé, c’est un bon début pour la bonne réalisation de la chirurgie.

    1. 2.       Ne pas être en surpoids

    Il est recommandé d’avoir poids optimal avant de subir une intervention de chirurgie esthétique comme l’augmentation mammaire. Ceci facilite différents aspects de l’intervention et limite les risques de cicatrisation difficile. Aussi, les résultats seront optimaux si la peau n’est pas trop grasse et ne présente pas de problème cutané.

    1. 3.       Arrêter la cigarette

    Si vous fumez, on vous a surement rappeler des centaines de fois de l’impact que le tabagisme peut avoir sur votre santé globale – y compris les maladies graves telles que les maladies respiratoires et circulatoires chroniques et le cancer. Mais vous n’avez probablement pas réalisé que la cigarette peut également ralentir votre rétablissement de la chirurgie d’augmentation mammaire et peut augmenter votre risque de développer des complications avec vos implants mammaires. Parce que le tabagisme peut affecter de manière significative votre rétablissement et les résultats de l’augmentation mammaire, certains chirurgiens plastiques refusent d’effectuer la procédure sur les personnes qui continuent à fumer. Le Dr. Courbier conseille de vous abstenir pendant au moins trois semaines avant l’opération et trois semaines après.

    1. 4.       Avoir des attentes réalistes

    Il serait irréaliste de penser que la chirurgie esthétique va brusquement changer votre vie, cependant, elle peut vous donner plus de confiance en vous. Les raisons sont multiples pour une augmentation mammaire, la principale c’est le côté esthétique. Il faut s’attendre à des résultats réalistes ou un look naturel. Fini les temps des seins démesurées des années 1980s, aujourd’hui un résultat naturel est beaucoup plus prisé.

    Pour la réussite de votre intervention, il ne faut pas hésiter à décrire au chirurgien vos attentes exactement comme vous le pensez. Il existe plusieurs tailles et formes d’implants mammaire pour un résultat plus harmonieux avec les reste du corps. De plus avec les technologies nouvelles en médecine, comme la simulation 3D avant-après, on peut obtenir un résultat précis tout en gardant le côté naturel.

    1. 5.       Du soutien

    Après une chirurgie comme la pose d’implants mammaire, il vous faudra prévoir deux semaines d’arrêt ou un peu plus si votre travail requiert des mouvements avec le bras. Pendant les deux premières semaines quand vous devrez renouveler votre pansement 3 ou 4 fois, demandez de l’aide à votre famille et vos amis pour les tâches quotidiennes, les courses et les tâches ménagères. Vous aurez besoin de beaucoup de repos.

    Photos avant-après implants mammaires – augmentation mammaire par le Dr. Courbier à Marseille

    Photo avant-après implant mammaire ç Marseille

     

    La consultation préopératoire

    Les consultations vont généralement de 30 à 60 minutes. Vous aurez l’occasion de parler de vos attentes et de découvrir ce que la chirurgie peut accomplir. Le médecin examinera vos antécédents médicaux, discutera de vos problèmes de santé spécifiques, examinera et mesurera vos seins et vous parlera de l’approche chirurgicale qui vous convient le mieux. C’est là que vous prenez votre décision finale concernant la taille, la forme et le positionnement de l’implant.

    Dans certains cas, le chirurgien examine le sang de la cliente qui pourra ensuite signer des formulaires de consentement. Le praticien ou son équipe va aussi prendre des photos et répondre à toutes les questions que vous pourriez avoir. Enfin, vous obtiendrez les détails de la procédure, examinerez les risques de la chirurgie et apprendrez ce à quoi vous pouvez vous attendre pendant la période de récupération.

     

    Types d’implants mammaire

    Pour la réussite de l’intervention, il vous faudra bien choisir le type d’implant. Le chirurgien vous aidera à choisir le type d’implant mammaire le mieux adapté à vos besoins avec son expérience et vous pourrez bien entendu prévisualiser le résultat avec la simulation 3D. Le choix de la prothèse se fera lors des consultations préopératoires en fonction de vos désirs et de votre morphologie.

     

    Le choix des prothèses mammaires :

    Le contenu : Toutes les prothèses mammaires ont une enveloppe en silicone (lisse ou texturée, rugueuse) qui peut être remplie soit de sérum physiologique (très peu utilisé depuis 2001 en raison des dégonflements fréquents des prothèses), soit de silicone : L’ancien silicone était une silicone très liquide et on lui reprochait en cas de rupture de l’enveloppe de pouvoir diffuser hors de celle-ci. Il a été abandonné. Le nouveau gel de silicone est un gel « cohésif », c’est-à-dire qu’en cas de rupture il reste compact et ne risque pas de diffuser. C’est celui qu’on utilise actuellement.

    La forme : Les prothèses peuvent avoir une forme ronde ou dite « anatomique » (en goutte d’eau), qui donne des résultats intéressants dans certains cas (seins quasi inexistants, reconstruction mammaire, seins légèrement ptosés…). Cependant, ces implants sont un peu plus fermes car le gel est un peu plus dur et présentent un risque de rotation qui peut modifier la forme de sein et justifier d’une réintervention.

     

     

    Le volume de la prothèse (et donc de la future poitrine) sera à déterminer en fonction des essais qui seront réalisés au cabinet. A taille égale, il est possible de mettre une prothèse à projection basse, moyenne ou haute (le sein sera alors plus « projeté »). Entre deux tailles, une prothèse un peu moins grosse et moins projetée aura un résultat plus naturel.

    Un nouveau type de prothèse est sur le marché depuis quelques années. Des prothèses recouvertes de mousse de polyuréthane. Elles semblent intéressantes pour diminuer le risque de rotation (prothèses anatomiques) et de coque rétractile ; leur utilisation semble intéressante mais pour l’instant le recul en France est limité.

    Le choix de la cicatrice

    La question fréquente lors des consultations préopératoires c’est : « À quoi ressembleront mes cicatrices ?» Vous serez ravies d’apprendre qu’un chirurgien esthétique expérimenté et qualifié utilisera une technique chirurgicale qui place des incisions de sorte que les cicatrices résultantes soient facilement cachées et discrètes, même à la patiente elle-même. Selon votre anatomie et votre résultat souhaité, le Dr. Régis Courbier utilisera l’une des techniques d’incision suivantes pour placer vos implants mammaires :

    Sous-mammaire – Cela implique une courte incision faite dans le pli sous la poitrine, appelé le pli sous-mammaire. Cela laisse une mince cicatrice de quelques centimètres qui est facilement dissimulée dans le pli. Les avantages de ce type d’incision comprennent un point d’accès plus large, permettant au chirurgien esthétique de placer des implants plus grands avec plus de précision.

    Péri-aréolaire – L’incision est faite autour du bord externe de l’aréole, de sorte que la cicatrice qui en résulte est située dans cette transition naturelle de la pigmentation. Les chirurgiens esthétiques utiliseront souvent ce type d’incision s’ils effectuent en même temps un lifting des seins.

    Trans-axillaire – Cela implique une petite incision faite dans l’aisselle, à travers laquelle votre chirurgien esthétique placera l’implant mammaire à l’aide d’un appareil photo et d’instruments spécialisés pour assurer un placement optimal. Cela laisse une petite cicatrice dans l’aisselle mais réalise une augmentation mammaire sans cicatrice sur la poitrine elle-même.

     

    Choix de la position de la prothèse mammaire

    2 positionnements de la prothèse sont possibles :

     

    • Rétroglandulaire : les prothèses sont situées directement derrière la glande et sous la peau.
    • Rétro-musculaire : les prothèses sont situées plus profondément, en arrière du muscle grand pectoral : plus douloureux mais donnant un aspect plus naturel.
    • Une nouvelle technique dite du « double plan » (dual plane) qui consiste à mettre la partie haute de la prothèse derrière le muscle et la partie basse derrière la glande est intéressante dans certains cas (ptose associée).

    Augmentation mammaire marseille avant après

    Au cabinet de chirurgie esthétique à Marseille, les clientes bénéficient d’une simulation d’augmentation mammaire en 3D, présentant une projection des résultats avant même l’opération.

    La poitrine est un élément clé dans la beauté et la proportionnalité des femmes. C’est aussi un signe de féminité qui remonte au début des temps. L’augmentation mammaire améliore l’apparence de vos seins, mais ne pensez pas que votre vie quotidienne en dépendra et ne le faites pas pour oublier une relation difficile par exemple. Les femmes ne devraient envisager de subir l’augmentation mammaire pour elles-mêmes et pas à la demande de quelqu’un d’autre. Si vous avez un doute quelconque, parlez au Dr. Régis Courbier pour des conseils avant de prendre rendez-vous.

phpml Engineering