Monthly Archives: mai 2016

  1. Augmentation mammaire: FAQ

    Types de cicatrices

    À la clinique de chirurgie esthétique à Marseille, comme dans les emails, et les conversations téléphoniques, les questions sur l’augmentation mammaire ont tendance à se ressembler. Vous comptez bientôt avoir une augmentation mammaire ? Alors, oui, c’est tout à fait normal d’avoir des dizaines de questions en tête.

    L’augmentation mammaire

    Chaque année, l’augmentation mammaire continue d’être parmi les chirurgies plastiques les plus demandées et pratiquées en France (comme ailleurs). C’est aussi une chirurgie que compte parmi les meilleurs taux de satisfaction client. Alors voici les questions les plus pertinents que nous recevons :

    Comment avoir un résultat naturel ?

    Oui c’est le résultat à prévoir avec le docteur Régis Courbier. Il y a pas mal d’idées reçues au tour de l’augmentation mammaire. Ce n’est plus le temps des seins démesurés des stars hollywoodiennes ou la version poupée standardisé, aujourd’hui la chirurgie esthétique vise un résultat plus naturel pour harmoniser la silhouette. Au cabinet, vous aurez l’occasion de discuter avec le Chirurgien Plastique lors des consultations préopératoires ou vous pourrez visualiser le résultat final en 3D.

    Des prothèses en silicone ou liquide ?

    Il y a pas mal de différences entre ces deux types d’implants mammaires. Le prix, le résultat, la maintenance ou la durée de vie ? Le choix de la prothèse est très important pour assurer la réussite de l’opération. Il existe plusieurs formes d’implants aussi. Silicone ou liquide, les deux sont utilisables, mais on recommande les prothèses en silicone, plus cohésif et ne se diffusent pas à l’intérieure du corps en cas de rupture.

    Des cicatrices ?

    Oui, c’est tout à fait normal de prévoir des cicatrices dans le cas d’une augmentation mammaire. Celles-ci vont s’atténuer qu’après le 6ème mois et pour atteindre leurs aspects définitifs qu’après 1 à 2 ans.

    Où ça ?

    Si la forme du sein est normale et l’aréole en bonne position, on aura le choix entre 3 cicatrices :

     

    • Sous mammaire (dans le sillon situé sous le sein), intéressante si le sein est un peu tombant.
    • Hémi aréolaire inférieure, impossible si l’aréole est trop petite ou axillaire (dans la zone pileuse).
    • Si le sein est ptôsé (tombant), il faudra parfois accepter une cicatrice plus importante car la simple mise en place de la prothèse ne permet généralement pas de retendre l’excès de peau: il faudra éventuellement associer une plastie mammaire (voir chapitre ptose mammaire).

    Comment se passe l’opération ?

    Une augmentation mammaire requiert une hospitalisation de 24 heures ou la patiente est mise sous anesthésie générale. L’opération de dure pas plus de 1 à 2 heures et les heures suivant sont généralement marquées par des douleurs assez importantes qui nécessitent des calmants.

    Après l’opération ?

    • La récupération varie d’une personne à l’autre, toutefois une semaine de repos est souhaitable.
    • Les pansements sont à renouveler chaque 3 ou 4 jours.
    • Pas trop de mouvements avec le bras, comme ne pas conduire pendant les 15 jours suivants l’intervention.
    • Le sein prend son aspect définitif qu’après 1 à 2 ans.

     

    Prendre rendez-vous en ligne ?

phpml Engineering