BOTOX 33598795

La toxine Botulique de type A est utilisée en médecine depuis 1975, pour traiter le strabisme de l’enfant, les tics du visage et les clignements incontrôlables des paupières. Ses indications esthétiques sont depuis 2003 la correction temporaire :

 

  • Des rides verticales inter sourcilières observées lors du froncement des sourcils
  • Des rides de la patte d’oie
  • Des rides frontales

 

Il existe plusieurs présentations de toxine botulique:  VISTABEL° (BOTOX°),  AZZALURE° (DYSPORT°), BOCOUTURE° en fonction du laboratoire qui les distribue. Leur effet est équivalent.

 

Précautions

 

  • Contre-indications : Hypersensibilité connue à la toxine botulique et myasthénie grave et déconseillé chez la femme enceinte.
  • L’infection ou l’inflammation au site d’injection, l’existence de troubles neuro-musculaires périphériques ou d’une sclérose latérale amyotrophique imposent des précautions d’emploi.
  • L’utilisation au cours d’un traitement par aminosides est déconseillée car il existe un risque d’augmentation des effets de la toxine.
  • Il faut également être vigilant en cas de troubles de l’hémostase liés à une pathologie ou à l’usage de certaines médications (risque de saignement sous-cutané). Il faut éviter toute prise d’aspirine ou d’anticoagulants dans les 15 jours qui précèdent l’injection.
  • Enfin il convient d’être prudent chez les patients psychologiquement instables.

 

 

L’injection

zones-botox 

  • Les injections ont lieu au cabinet après une consultation d’information. Elles sont quasiment indolores car elles sont pratiquées avec des aiguilles très fines et ne nécessitent pas d’anesthésie.
  • Au bout de 4 jours, les résultats sont visibles : on observe une atténuation des rides avec une conservation de petits mouvements.
  • Dans quelques cas, on peut observer une asymétrie de correction ou la persistance de quelques ridules. En général, il faut réaliser une injection complémentaire.
  • Au bout de 4 à 6 mois, l’effet diminue et il faut renouveler la séance. Avec le temps et les injections, l’effet est souvent plus durable et on peut parfois espacer les injections.
  • Les suites et éventuelles complications vous seront détaillées par le Dr COURBIER durant la consultation et dans les documents qui vous seront fournis.

 

 

quoteMon avis

La toxine botulique est un excellent produit qui permet d’obtenir un aspect détendu et reposé du regard. En cas de relâchement important des paupières supérieures, il est préférable de réaliser une blépharoplastie avant d’injecter le front, car le relâchement de celui-ci risque d’alourdir les paupières.

 

Voir la fiche d'intervention (fiche info SOFCPRE)

 

logo signature-fiche