Cette chirurgie a pour but de corriger les signes de vieillissement présents au niveau du regard et de remplacer l’aspect "fatigué" par une apparence plus reposée et détendue.

 

paupieres-superieures

On peut agir à différents niveaux

 

  • PAUPIERES SUPERIEURES : lourdes et tombantes, avec excès de peau pouvant parfois recouvrir les cils voire gêner la vision (blépharochalasis) ; ce relâchement de la peau est souvent associe à une poche de graisse à la partie interne de la paupière : il faudra faire une blépharoplastie supérieure.
  • PAUPIERES INFERIEURES : excès de graisse responsable de « poches » souvent associé à un relâchement de la peau : il faudra faire une blépharoplastie inférieure.
  • SOURCIL : son relâchement avec l’âge aggrave l’aspect de paupières supérieures lourdes : on pourra être amené à proposer un lifting temporal ou frontal éventuellement associé à une blépharoplastie.
  • CERNES : aspect fonce de la peau sous les paupières inférieures pouvant être congénital ou acquis par relâchement des tissus de la pommette ou du à l’ombre projetée par des poches : ou pourra être amené à proposer une blépharoplastie inférieure, un lifting centro-facial, un comblement par injection de graisse (lipostructure) ou d’acide hyaluronique .On est par contre généralement peu efficace sur les cernes pigmentées congénitales.
  • RIDES de la patte d’oie et du lion (entre les sourcils) : pouvant bénéficier d’injections de toxine botulique.
 

cicatrices-blepharoplastie

 

BLEPHAROPLASTIES

Les cicatrices de blépharoplastie

 

  • Paupières supérieures (blépharoplastie supérieure): elles sont dissimulées dans le sillon situé à mi-hauteur de la paupière, entre la partie mobile et la partie fixe de la paupière.
  • Paupières inférieures (blépharoplastie inférieure) : elles sont placées 1 à 2 mm sous les cils, et peuvent se prolonger un peu en dehors.
  • Remarque : Pour les paupières inférieures, en cas de « poches » isolées (sans excès de peau à enlever), on pourra réaliser une blépharoplastie par voie trans-conjonctivale, c’est-à-dire utilisant des incisions placées à l’intérieur de la paupière et ne laissant donc aucune cicatrice visible sur la peau.

 

 

L’opération de blépharoplastie

 

  • Anesthésie, en général locale associée à une sédation permettant d’être « déconnecté » et de ne se rendre compte de rien, parfois locale pure si blépharoplastie supérieure isolée, rarement générale sauf si un autre geste chirurgical est associé ou si le patient est très stressé.
  • Durée de l’opération : 30 min à 1h30.
  • L'opération débute par un dessin des futures incisions avant toute anesthésie.paupiere-avp
  • Les incisions pratiquées sur la paupière supérieure au niveau du repli palpébral permettent d'enlever l'excès de peau ainsi que les poches situées sur la partie interne de la paupière.
  • Au niveau de la paupière inférieure, l'incision peut être située au niveau de sa partie intérieure conjonctivale s’il faut seulement enlever les poches de graisse ou à ras des cils en se prolongeant dans la patte d'oie s'il est nécessaire de réséquer un peu de peau (si elle est relâchée).

 

 

Les suites opératoires de la blépharoplastie

  • Hospitalisation en général « ambulatoire », c’est -à- dire avec une sortie le jour même après quelques heures de surveillance.
  • Les suites opératoires sont très peu douloureuses.
  • Les points sont enlevés au bout de 3 à 5 jours.
  • Les ecchymoses vont disparaître au bout de 3 à 15 jours en général mais des oedèmes peuvent être plus longs à disparaître (surtout au niveau des paupières inférieures).
  • Les suites et éventuelles complications des blépharoplasties vous seront détaillées durant la consultation ainsi que dans les documents fournis.

 

quoteMon avis

La blépharoplastie est une excellente intervention permettant de rajeunir le regard sans faire un geste trop lourd.

 

Voir la fiche d'intervention (fiche info SOFCPRE)

 

logo signature-fiche

 

 

 

LIFTING FRONTAL OU TEMPORAL

Son but est essentiellement de remonter un sourcil ptosé par le relâchement de la peau du front.

 

L’opération

 

  • Anesthésie générale en principe.
  • Les incisions et donc les futures cicatrices sont situées dans le cuir chevelu ou parfois en avant de celui-ci : il peut s’agir de simples incisions de quelques centimètres en cas de lifting temporal ou frontal endoscopique ou d’une incision en « serre tête » allant d’une oreille à l’autre.
  • L’opération consiste à décoller la peau du front et la retendre en réséquant une bande de cuir chevelu ou en faisant glisser celui-ci vers l’arrière.
  • Durée de l’opération 1 à 2 h.

 

 

  • Hospitalisation 24 h.
  • Fils résorbables en 15 jours.
  • Ecchymoses 1 à 2 semaines mais œdème persistant souvent 3 à 4 semaines.
  • Prévoir une éviction sociale de 3 semaines.
  • Les suites et éventuelles complications vous seront détaillées durant la consultation ainsi que dans les documents fournis.

 

quoteMon avis

Beaucoup moins réalisée depuis l'utilisation de la toxine botulique le lifting fronto temporal est une opération qui peut donner de jolis résultats mais avec une tenue dans le temps variable selon les patientes.

Voir la fiche d'intervention (fiche info SOFCPRE)

 

logo signature-fiche



 

LIFTING MALAIRE CONCENTRIQUE

La technique du lifting malaire concentrique, mise au point par le Dr. LE LOUARN, vise à corriger le vieillissement du centre du visage en passant par l’incision classique de blépharoplastie inférieure en améliorant les cernes, redonnant du volume aux pommettes, diminuant le haut du sillon nasogénien.

 

L’opération

 

  • Anesthésie générale.
  • Durée opération 1h30.
  • Consiste à remonter tous les tissus de la joue en décollant ceux-ci par la cicatrice de blépharoplastie inférieure et en les fixant autour de l’orbite par des fils profonds.

 

Les suites opératoires

 

  • Hospitalisation 24 h.
  • Ablation fils 5éme jour.
  • Ecchymoses 1 à 2 semaines mais œdème persistant souvent 3 à 4 semaines.
  • Prévoir une éviction sociale de 3 semaines.
  • Les suites et éventuelles complications vous seront détaillées durant la consultation ainsi que dans les documents fournis.

 

quoteMon avis

Le lifting malaire est une intervention intéressante pour remonter la partie médiane du visage mais aux suites opératoires (oedeme) souvent longues.

 

Voir la fiche d'intervention (fiche info SOFCPRE)

 

logo signature-fiche

 

 

 

LIPOSTRUCTURE

L’intervention (injection de graisse autologue selon la technique du Dr COLEMAN) consiste à remplir le cerne ou le sourcil  en injectant de la graisse prise sur la patiente. Il s’agit d’une « greffe de cellules graisseuses » et une partie seulement de cette greffe va « prendre », le reste étant résorbé par l’organisme.

 

L’opération

 

  • Anesthésie générale ou locale avec sédation.
  • La graisse est prélevée par liposuccion au niveau de la face interne du genou ou du ventre.
  • après l’avoir purifiée pas centrifugation elle est ensuite réinjectée au niveau de la zone à combler avec des micro-canules.
  • Durée opération 30 minutes.

 

Les suites opératoires:

 

  • Hospitalisation ambulatoire.
  • Ecchymoses et œdèmes en général 1 à 2 semaines (parfois plus).
  • En raison de la résorption partielle de la graisse injectée, une hypercorrection est nécessaire le 1er mois.
  • Les suites et éventuelles complications vous seront détaillées durant la consultation ainsi que dans les documents fournis.

 

quoteMon avis

C 'est une intervention efficace intéressante surtout si une anesthésie est prévue pour une autre intervention. 

Le résultat est comparable à des injections d'acide hyaluronique mais permanent.

Voir la fiche d'intervention (fiche info SOFCPRE)

 

logo signature-fiche

 

 

INJECTIONS

La TOXINE BOTULIQUE est intéressante pour corriger les rides du lion et de la patte d’oie (pour lesquelles la chirurgie est peu efficace).

L’ACIDE HYALURONIQUE peut compléter l’action de la toxine botulique en cas de ride très prononcée et permet d’atténuer le cerne et de regalber le sourcil.

 

(voir aussi correction des rides)