HTM

C’est une intervention qui s’adresse aux femmes gênées par leur poitrine dont le volume est supérieur à la normale. Pour la Sécurité Sociale, il y a hypertrophie mammaire (HTM) si on enlève plus de 300g par sein pendant l’intervention de réduction mammaire (il peut alors y avoir une prise en charge d’une partie de l’opération).

 

En général, cette hypertrophie s’accompagne d’une PTÔSE du sein (le pôle inférieur du sein retombe sur la peau de l’abdomen) et d’une aréole trop basse.

 

Avant l’opération de réduction mammaire : quand opérer

 

Pour avoir un résultat postopératoire stable, il faut, au moment de l’opération, avoir un contenu mammaire (glande + graisse) stable.

Le sein pouvant grossir ou maigrir en fonction du poids, il faudra essayer d’avoir (à 3 kilos prés) son POIDS DEFINITIF au moment de l’opération.

 

Le sein peut gonfler ou dégonfler pendant les 3 périodes de la vie hormonale d’une femme :

 

  • La PUBERTE : on considère que la croissance mammaire est stabilisée si on n’a pas changé de taille de soutien-gorge depuis au moins deux ans, ce qui arrive rarement avant l’âge de 17 ans.
  • Les GROSSESSES : Le sein va grossir pendant la grossesse et dégonfler après ; parfois, la poitrine reprend sa forme et son volume initial mais il arrive que le sein se relâche et perde du volume.
    Théoriquement, il faut attendre la fin des grossesses pour opérer mais si les seins sont très gros et que le complexe est important, il est possible d’opérer avant. Il faudra alors garder un volume postopératoire un peu plus important que chez quelqu’un qui n’aura plus d’enfant pour anticiper une éventuelle perte de volume après une future grossesse.
  • Au moment de la MENOPAUSE, le sein peut parfois augmenter de volume et si on est en période de pré ménopause, il peut être sage d’attendre que celle-ci soit stabilisée avant d’opérer.

 

L’opération de réduction mammaire

 

  • Anesthésie générale.
  • Durée de l' opération de réduction mammaire 1h30 à 3 h.
  • Des dessins sont pratiques au bloc opératoire sur le sein en position assise avant d’endormir.
  • L’intervention de réduction mammaire consiste d’une part à enlever la partie excédentaire du contenu mammaire (que l’on enverra à analyser en anatomopathologie), et d’autre part de retendre la peau avec une cicatrice, généralement en "T" inversé («ancre de marine»).
  • En présence d’une hypertrophie mammaire modérée, on peut réaliser une technique dite " verticale", à deux cicatrices (péri-aréolaire et verticale).
  • Exceptionellement, il sera possible de ne faire qu’une cicatrice péri-aréolaire.
  • Les sutures se font au fil résorbable et il n’y a pas de points à retirer.

 

Après l’opération

 

  • Hospitalisation 1 à 2 nuits (sortie en général le lendemain de l’intervention).
  • En général les suites sont peu douloureuses et ne nécessitent que des antalgiques simples.
  • Le premier pansement est retiré au bout de 48 heures et remplacé par un soutien-gorge médical de contention.
  • Les pansements sont à refaire au Cabinet 1 à 2 fois par semaine pendant 2 à 3 semaines.
  • L’oedème et les ecchymoses disparaissent en 15 jours à 3 semaines.
  • Le résultat sur la forme et sur le volume est acquis au 6e mois postopératoire.
  • Les cicatrices atteignent leur aspect définitif après 1 à 2 ans.
  • Il convient d’envisager une convalescence et un arrêt de travail d’une durée de 3 à 10 jours.
  • On conseille d’attendre un à deux mois pour reprendre une activité sportive.
  • Les suites et éventuelles complications de l’opération de réduction mammaire vous seront détaillées par le Dr COURBIER durant la consultation et dans les documents fournis.

 

quoteMon avis

La réduction mammaire est une excellente intervention qui apporte un soulagement aussi bien fonctionnel du fait de la diminution du poids de la poitrine qu’esthétique du fait de la correction de la ptose du sein (la phrase classique après l’opération est : " si j’avais su je me serais faite opérer plus tôt ").
Les suites opératoires ne sont généralement pas trop pénibles mais il faut accepter les cicatrices qui, si elles sont à terme le plus souvent très peu visibles, peuvent sur certaines peaux être plus marquées.

 

Voir la fiche d'intervention (fiche info SOFCPRE)

 

logo signature-fiche

 

 

 

hypertrophie-2-av hypertrophie-2-ap hypertrophie-2C-av hypertrophie-2C-ap hypertrophie-2B-av hypertrophie-2B-ap
Avant Après Avant Après Avant Après

 

Hypertrophie-1-av hypertrophie1-ap
Avant Après