Cette intervention consiste à faire une Lipostructure du sein pour avoir un effet d'augmentation de volume.

 

Principe

Comme dans les autres Lipostructures, la graisse est prélevée a l'aide de minicannules sur différentes parties du corps (ventre, hanches, genoux, culotte de cheval,...) pour être réinjectée au niveau du sein après purification par centrifugation.

Parfois (si la peau n'est pas très souple) on peut préparer le sein 1 mois avant en mettant sur celui ci un appareil (BRAVA) qui aspire le sein dans une ventouse pour distendre la peau et permettre de mettre une quantité de graisse plus importante.

Une partie des cellules graisseuses (environs la moitié) va "prendre" et les autres vont être résorbées par l'organisme.

 

Limites de l'intervention

 

Expérimentalement (chez la souris) on a remarqué que la graisse pouvait entraîner un développement plus rapides de cellules cancéreuses existantes (cela ne donne pas un cancer du sein mais si le cancer existe il peut se développer plus vite).

De ce fait, la SOFCPRE recommande de réserver cette opération aux cas ayant peu de chances de cacher un cancer du sein, c'est à dire avant 35 ans et sans antécédents de cancer du sein et demande une surveillance par mammographie avant et après l'opération.

Autre limite de cette opération; L'augmentation de volume du sein est très modeste (correspondant a une très petite prothèse) et les patientes ayant des petits seins on souvent peu de graisse à donner sur les autres parties du corps.

 

L'opération

 

  • Elle est réalisée sous anesthésie général.
  • Généralement en ambulatoire.
  • L'opération dure 2 à 4 heures selon la quantité et la localisation de la graisse à prélever.
  • Elle nécessite souvent plusieurs temps opératoires (a plat ventre puis sur le dos).

 

Les suites Opératoires

 

  • Elle sont assez simples avec des courbatures diffuses.
  • Il n'y a pas comme les prothèses de mouvements interdits.
  • Cette intervention peut-être répétée plusieurs fois.

 

 

quoteMon avis

C'est une intervention interessante mais qui ne remplace pas les prothèses en raison de la faible augmentation de volume. La meilleure indication est l'asymetrie mammaire de la jeune femme quand on ne doit augmenter qu'un seul sein parce-que l'autre a un volume corect et également en association avec une prothèse pour "adoucir" les contours de l'implant chez les patientes maigres ou avec des malformations du thorax en entonnoir.

 

Voir la fiche d'intervention (fiche info SOFCPRE)

 

logo signature-fiche